Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le Port de Marseille inaugure la plus grande forme de Méditerranée

, , ,

Publié le

Après plusieurs péripéties qui ont retardé sa mise en service, le Port de Marseille a mis à disposition de Chantier Naval Marseille sa plus grande forme de réparation navale et de refit de grands navires. Plus de 32 millions d'euros ont été investis dans le projet.

Le Port de Marseille inaugure la plus grande forme de Méditerranée
Forme 10 de Chantier Navale Marseille
© JC Barla

Longue de 465 mètres, large de 85 mètres, la cale sèche n°10 du Port de Marseille est la plus grande de Méditerranée et l'une des plus vastes au monde. Elle a été inaugurée lundi 4 décembre. 32,7 millions d'euros ont été investis dans la réhabilitation de l'infrastructure, inutilisée depuis 17 ans. Le financement a été apporté par l'Etat, le Port de Marseille, la région et le département des Bouches-du-Rhône. Depuis le 23 octobre, Chantier Naval Marseille (CNM), qui exploite depuis 2010 les formes 8 et 9, l'occupe avec le Costa Pacifica, grâce à son partenariat avec Costa Croisières qui a pris en août 2016 un tiers des parts de son capital. Cette forme 10 pourra accueillir aussi des cargos, des pétroliers, des porte-conteneurs, des méthaniers et même des plates-formes offshore.

"Dès 1987, quand je suis venu la première fois à Marseille comme technicien junior de San Giorgio del Porto, j'ai perçu l'énorme potentiel de cette forme pour notre compagnie", explique Fernandino Garré, président de San Giorgio del Porto, maison-mère de Chantier Naval Marseille (CNM). Aujourd'hui, il a la responsabilité de son devenir économique dans une conjoncture compliquée. Pour Jacques Hardelay, président de CNM, "l'activité reste encore très cyclique. Nous mettons tout en œuvre pour la développer à la hauteur du potentiel de l'installation et poursuivre nos recrutements dès que la visibilité se précisera. Depuis 2010, nous sommes déjà passés de 55 salariés à plus de 110". D'autres investissements sont pour développer les services sur le site. Costa Croisières envisage de maintenir à Marseille sept de ses navires pour une dépense évaluée à 30 millions d'euros sur six mois.

Pour Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire du GPMM, "cette forme est un outil d'attractivité supplémentaire pour notre port". CNM confirme : dix arrêts techniques de navires de croisières sont programmés pour 2018.

Jean-Christophe Barla

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle