Le Port de Bordeaux double ses investissements sur 2011

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Port de Bordeaux double ses investissements sur 2011
Vue générale du Port de Bordeaux

Investissement. Le chiffre constitue un « record » selon Marie-Luce Bousseton directrice générale du Grand port maritime de Bordeaux (Gironde).

De fait les investissements engagés en 2011 par le port se montent à 18,7 millions d’euros. Un montant qui représente le double des investissements moyens. Le tiers de cette enveloppe va être affectée à l’amélioration des accès nautiques le long de l’estuaire. Une autre partie est dédiée aux quais et terres pleins de Bassens, aux voies ferrées portuaires.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sur les communes de Blanquefort et Parempuyre va être enclenché cette année la construction du terminal de Grattequina. Un terminal destiné à l’exportation de pales d’éoliennes notamment et à l’importation de granulats.

Un projet cadencé en quatre phases dont les trois premières représentent un investissement de 13,7 millions d’euros.

Coté trafic, ce n’est pas la pleine euphorie. Le port se maintient à 8,7 millions de tonnes. Un résultat égal à celui de 2009. « Nous captons des tonnages faibles mais très diversifiés », indique Marie-Luce Bousseton.

Cette année 2011devrait être dans « la stabilité » à condition que les conflits sociaux notamment ne viennent pas trop perturber la situation. Du côté des privés, les investissements sont également à l’ordre du jour. Sea Tank, basée à Bassens, spécialisé dans la gestion et la manutention de produits liquides, prévoit de doubler sa capacité de stockage. Un investissement de 11 millions d’euros est programmé.

Les travaux vont démarrer dans ce premier trimestre. Derichebourg, tourné vers la collecte et le recyclage de déchets ferreux et non-ferreux, a signé une convention de réservation de terrain avec le port. 30 millions d’euros seront injectés dans une installation de collecte et de broyage de ferrailles issues de véhicules hors d’usage et de déchets d’équipements électriques et électroniques.

Une implantation qui générera 50 emplois. Et pour le port, c’est un trafic de 120 000 tonnes qui est attendu. Les travaux seront lancés en 2013. Enfin Cimalit, filiale d’Ital Cimenti-Cilment Calcia, spécialisé dans le négoce de ciment, installée à Bassens aval depuis 1993, envisage de se transférer vers Bassens amont, pour réaliser son activité d’ensachage et de stockage. Un investissement de 3,5 millions d’euros à la clef.

0 Commentaire

Le Port de Bordeaux double ses investissements sur 2011

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS