Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le Pôle Performance Nevers Magny-Cours se diversifie

Frédéric Parisot , ,

Publié le

Le Pôle Performance Nevers Magny-Cours expose pour la première fois au Midest, le salon international de la sous-traitance qui se tient du 4 au 7 novembre au Parc des expositions de Paris Nord-Villepinte. Renforcées par leur récent succès dans la Formule 4, les entreprises du Pôle veulent se diversifier dans d’autres secteurs.

Le Pôle Performance Nevers Magny-Cours se diversifie © D.R.

Après le succès sur la piste, pourquoi pas dans les airs ou sur la mer ? Présent pour la première fois au Salon international de la sous-traitance, le Pôle Performance Nevers Magny-Cours (PPNMC), dans la Nièvre, affiche son dynamisme. Dans le domaine technologique, d’abord, avec la présentation de la Noao, première voiture de course à propulsion électrique équipée d’un prolongateur d’autonomie.

Sur le plan commercial également. "Notre véhicule Formule 4 ne cesse de gagner de nouveaux marchés, c’est une réussite pour les entreprises du Pôle", se félicite Bertrand Decoster, président du Pôle et PDG du constructeur Mygale (4 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 35 salariés). Pour mémoire, la Formule 4 est une nouvelle catégorie de course automobile, récemment lancée par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) dans le but de faire courir les jeunes pilotes de tous les pays sur des voitures aux caractéristiques identiques. "Nous avons déjà gagné les marchés chinois, anglais, mexicain, australien, espagnol, commente Bertrand Decoster. Près d’une centaine de voitures sont déjà en commande, et nos allons augmenter nos capacités de production pour atteindre trois exemplaires par jour".

L’aéronautique, la marine, l’automobile hors compétition

Mais les 28 entreprises du PPNMC ne veulent pas s’arrêter à ce succès. "Début 2014, nous avons lancé une nouvelle stratégie de diversification, affirme Thierry Hoijtink, responsable du développement. Nous visons l’aéronautique, ainsi que la marine et l’automobile hors compétition."

Un vrai nouveau défi pour le PPNMC, car il s’agit pour les adhérents, dont la plupart sont des grands noms de la course automobile, de réussir à se faire connaître dans ces nouveaux secteurs. "Les savoir-faire sont là", souligne Michel d’Esquerre, également responsable développement du pôle.

En effet, avec des sociétés reconnues dans le monde des moteurs (Danielson, Sodemo, Oreca), des spécialistes des composites et des structures mécano-soudées (Exagon, Mygale, OnRoak Automotive), des fabricants de capteurs et de systèmes anti-vibration ainsi que d’importants moyens de tests, le Pôle a de sérieux atouts à faire valoir dans les trois secteurs visés. "De plus, Danielson a développé une gamme de moteurs pour les drones, et Sodemo se lance sur la marché des moteurs pour l’aviation légère, ajoute Michel d’Esquerre. Nous avons donc tout ce qu’il faut pour réaliser rapidement des démonstrateurs dans l’aéronautique en général, et dans les drones en particulier".

Frédéric Parisot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle