Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le pôle de recherches d'Hydro-Québec créateur d'emplois à Lacq

, , ,

Publié le

Le géant canadien de l'énergie, Hydro-Québec va ouvrir le 1er janvier 2015 un laboratoire de recherche à Lacq (Pyrénées-Atlantiques) pour y produire d'ici à 2020 la batterie du futur.

Le pôle de recherches d'Hydro-Québec créateur d'emplois à Lacq © hodge - Flickr - C.C

C’est un projet ambitieux qui prend forme. Les batteries du futur vont être développées par Hydro-Québec à Lacq (Pyrénées-Atlantiques) sur l’ancien gisement de gaz exploité de 1957 à fin 2013. Hydro-Québec, contrôlé par l'Etat du Québec, vient d’annoncer la création de la société SCE France. Cette filiale sera dédiée aux activités de recherche et transfert de technologie, d'électrification des transports, de stockage et de conservation de l'énergie en Aquitaine. Elle a pour mission de développer des batteries à base de lithium-fer-phosphate (LFP) et utilisant des nanoparticules, capables de stocker dix fois plus d'énergie que les modèles existants et de supporter 30 000 cycles de rechargements.

Un investissement de 400 millions d’euros

La Région Aquitaine, co-pilote du projet, a contribué à cette implantation et a apporté une aide de 5,5 millions d’euros, avec l’apport de fonds européens. En six ans, 400 millions d'euros devraient être investis sur Lacq pour couvrir l’ensemble de la chaîne de fabrication de ces batteries, de la poudre jusqu’au système de stockage. Avec à la clé, 600 emplois directs.

Les domaines d'applications sont nombreux, dans les transports (voitures, trains, avions, marine...), la défense ou encore les appareils connectés. Avec ce projet, Alain Rousset, le président du conseil régional d’Aquitaine rêve que sa région devienne "leader à l'échelle internationale dans la fabrication de batteries haute performance".

Hydro-Québec est un géant du secteur. La société, qui emploie 20 243 salariés, a réalisé 8,8 milliards d'euros de chiffre d’affaires en 2013. C’est l'un des premiers producteurs mondiaux d'hydroélectricité. L’entreprise publique investit chaque année plus de 100 millions de dollars dans la recherche, en particulier dans la recherche sur le stockage d'énergie et le développement de matériaux performants pour les batteries.

Nicolas César

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle