Economie

Le platine ensanglanté

,

Publié le

Au moins neuf morts dans des affrontements entre syndicats lors d’un conflit qui a interrompu la production de platine d’une mine sud-africaine appartenant à Lonmin.

Le platine ensanglanté © Lonmin PLC

Le bilan du conflit qui oppose deux syndicats de mineur sur le site d’une mine de platine appartenant à Lonmin, est particulièrement lourd. Au moins neuf personnes ont été tuées depuis samedi 11 août, près de la ville de Marikana, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Johannesburg. La tension est soudainement montée avec le démarrage d’une grève illégale de 3 000 mineurs spécialisés dans le forage, vendredi dernier.

Deux gardes employés par Lonmin ont péri dans l’incendie de leur véhicule, dimanche. La veille, le corps d’un salarié avait été retrouvé avec cinq blessures par balles alors qu’un autre mourrait à l’hôpital après avoir été poignardé à plusieurs reprises. Enfin, lundi, ce sont deux policiers qui étaient tués à la machette par des manifestants. Trois de ces derniers étaient tués par balles par la police qui faisait également plusieurs blessés. Huit véhicules ont été incendiés.

Lire la suite sur Indices&Cotations

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte