Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

Le plan des Insa pour passer à 30% de pédagogies actives

Aurélie Barbaux ,

Publié le

Pour faire évoluer les pédagogies, il faut d’abord former les enseignants. S’inspirant de l’expérience de Insa Toulouse, partenaire d’un projet Initiatives d'excellence en formations innovantes, le groupe Insa vient de se doter d’un plan pour atteindre 30% de pédagogies actives dans ses sept établissements.

Le plan des Insa pour passer à 30% de pédagogies actives © INSA

En matière de pédagogies innovantes, "on ne peut pas dire que le groupe Insa soit en retard", avance Claude Maranges, directeur pédagogique du Groupe Insa. On n’en peut pas dire qu’il soit en avance non plus. Or, pour former des ingénieurs agiles, humanistes et innovants, à forte capacité cognitive et en capacité de répondre aux défis socio-économiques du XXIe siècle, comme l’appelle de ses vœux Eric Maurincomme, président du Groupe Insa, la pédagogie classique, basée sur des cours magistraux, des TD et des TP, ne suffit plus. Il faut passer aux pédagogies actives, où l’étudiants est acteur de sa formation : apprentissage par Problème et par Projet (APP), pédagogie de groupe, amphis dynamiques, défis collaboratifs, Moocs, Spocs…

Des pédagogies déjà testées et en partie déployées depuis 10 ans à l’Insa Toulouse, qui participe depuis 2012 avec l'INP Toulouse, l'ISae - Supaero et Mines Albi, au projet IDEFI (Initiatives d'excellence en formations innovantes) DEFI Diversités, financé par le programme des investissements d’avenir. "Selon le retour des entreprises, les étudiants ayant bénéficié de ces nouveaux modes de formation ont plus d’autonomie et de capacité à travailler en groupe et sont plus aptes aux approches transversales", explique Claude Maranges.

Formation systématique des nouveaux enseignants

Problème, hormis à Toulouse et depuis trois ans à Lyon, les enseignants des Insa ne sont pas formés à ces nouvelles pédagogies. Le groupe a donc décidé de se doter d’un plan global de soutien aux formations innovantes. S’appuyant sur la poignée de formateurs de Toulouse, les 70 à 80 nouveaux enseignants du groupe Insa seront systématiquement formés à leur arrivée aux nouvelles pédagogies, mais aussi à l’évaluation des compétences ou "soft skills" et à l’entrepreneuriat. Pour les équipes existantes, "on a mis en place un conseil pédagogiques et les formations se feront sur la base du volontariat", explique le directeur de la pédagogie.  

Mais l’objectif d’atteindre 30% de pédagogies actives n’est pas daté ni figé. "On s’est fixé 30% car c’est l’objectif de Toulouse. Et l’on sait que l’on ne peut pas généraliser à 100% ces pédagogies car elles demandent beaucoup aux étudiants." … Et aux enseignants, qui vont devoir lutter contre leur résistance naturelle au changement. 

Réagir à cet article

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus