Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le plan de réforme grec approuvé par l'UE, la croissance se fait attendre, Bouygues Telecom dans le rouge… La revue de presse de l'industrie

Publié le

Le plan de réforme de la Grèce a été validé par les membres de l'Eurogroupe et permet au pays d'obtenir un court délai financier, malgré la chute des cours du pétrole la reprise n'est pas au rendez-vous en France, les pertes nettes de Bouygues Telecom en 2014 s'élèvent à 41 millions d'euros… Retrouvez l'essentiel de l'actualité de ce mercredi 25 février dans la revue de presse de L'Usine Nouvelle.

Le plan de réforme grec approuvé par l'UE, la croissance se fait attendre, Bouygues Telecom dans le rouge… La revue de presse de l'industrie © Le Monde

La Grèce plie face à Bruxelles

Les médias détaillent ce mercredi 25 février le plan de réforme adressé par la Grèce à l'Eurogroupe, qui a été validé par l'institution le mardi 24 février. "Les dirigeants de la zone euro ont approuvé le plan de réforme transmis par le gouvernement Tzipras. Cela prépare la prolongation de l'aide financière à la Grèce jusqu'en juin", résume Euronews dans la vidéo ci-dessous.

Pour Les Echos, "l'armistice a été signée entre le gouvernement d'Alexis Tsipras et le reste de l'Eurogroupe". La Grèce a montré "patte blanche et obtient un court répit financier".  Cette liste de réformes "semble s'éloigner des promesses de campagne d'Alexis Tsipras, n'évoquant qu'à demi-mot les réformes sociales d'ampleur qui faisaient pourtant le socle de son programme, comme la hausse du salaire minimal", pointe Le Monde. "Entre vouloir et pouvoir, Syriza sait qu'il y a un monde d'écart. Et que ce monde porte le nom de l'Union européenne", ironise le Huffington Post.

La reprise n'est pas au rendez-vous

"Pourquoi la reprise n'est toujours pas au rendez-vous ?", s'interroge Les Echos dans sa Une. "Les conditions d'amélioration de la conjoncture sont réunies, entre la faiblesse des taux d'intérêts, la baisse de l'euro et la chute des cours du pétrole, mais le déclic ne se produit pas", se désole le quotidien économique. Le moral des patrons reste désespérément stable depuis quatre mois, souligne-t-il, en s'appuyant sur la dernière enquête de conjoncture de l'Insee.

Bouygues bascule dans le rouge

Les médias français commentent les mauvais résultats de Bouygues Telecom, qui a accumulé une perte nette de 41 millions d'euros en 2014, après un bénéfice de 11 millions d'euros en 2013, selon des chiffres rendus publics mercredi 25 février. Le groupe reconnait que l'année 2015 sera "difficile", pointe Le Monde. "L'opérateur a fait état d'un chiffre d'affaires annuel de 4,4 milliards d'euros, en baisse de 5% sur un an", détaille Le Figaro. Cela n'empêche pas son concurrent Altice (maison mère de SFR-Numericable) d'être intéressé par un rachat de l'entreprise.

Le gouvernement s'attaque au difficile chantier du dialogue social

La presse revient ce mercredi 25 février sur la modernisation du dialogue social à laquelle s'attaque le gouvernement : les partenaires sociaux se retrouveront dans la journée à Matignon autour du ministre du Travail François Rebsamen, pour discuter du futur texte de loi.

Pour Le Monde, la représentation des salariés est "un chantier à risque pour Manuel Valls". Le Figaro fait la même analyse. Selon le quotidien, le gouvernement pourrait "tomber dans le piège des frondeurs", qu'il a renoncé à sanctionner. "Le futur projet de loi sur le travail devrait constituer un nouveau motif de crispation dans la majorité".

Trois offres de reprise pour la SNCM

Corse Matin examine les trois offres de de reprise de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) sous toutes les coutures. "Quel sera l'avenir de la SNCM ? C'est ce que vont tenter de définir ce matin, chacun avec son projet exposé devant un comité d'entreprise élargi, les trois repreneurs appelés à s'exprimer à tour de rôle", indique le quotidien régional.

Plusieurs contraintes sont à prendre en compte, "à commencer par le niveau de la trésorerie que le tribunal de commerce examinera de nouveau le 18 mars lors d'un second point d'étape. De lui, dépendra la poursuite ou non de la période d'observation de six mois ouverte en novembre dernier par le juge consulaire et de là, les chances d'un nouvel avenir", précise-t-il.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle