International

Le plan de Paris et Berlin pour lutter contre le chômage des jeunes en Europe

,

Publié le

Paris et Berlin ont l'intention de proposer avant la fin du mois de mai un plan prévoyant de soutenir les entreprises qui recrutent des jeunes, affirme ce lundi 13 mai le journal allemand Rheinische Post. Ces entreprises recevraient un soutien de la Banque européenne d'investissement (BEI) sous forme de crédits.

Le plan de Paris et Berlin pour lutter contre le chômage des jeunes en Europe © Pascal Guittet

Paris et Berlin, main dans la main pour lutter contre le chômage des jeunes en Europe. Dans son édition de ce lundi 13 mai, le journal allemand Rheinische Post révèle que le ministre français du Tavail, Michel Sapin, et son homologue de l'autre côté du Rhin Ursula von der Leyen vont proposer le 28 mai prochain une initiative commune baptisée "New Deal for Europe" à l'occasion d'une conférence qu'organisera le philanthrope germano-américain Nicolas Berggruen à Paris. Les ministres des Finances Pierre Moscovici et Wolfgang Schäuble "seront également de la partie", écrit le journal, qui cite "des sources proches des gouvernements et des organisateurs de la conférence".

60 milliards d'euros potentiellement disponibles

Toujours d'après le Rheinische Post, ce plan vise à récompenser les entreprises qui s’engageront à recruter ou à former des jeunes en leur accordant des crédits "à hauteur de plusieurs milliards" via la Banque européenne d'investissement (BEI). Le journal rappelle que l'Union européenne a déjà décider d'allouer 6 milliards d’euros d’ici 2020 à la lutte contre le chômage des jeunes. Le "New Deal" permettrait d’exercer un "effet de levier" sur cette somme, explique le Rheinische Post : elle servirait ainsi de garantie auprès de la BEI, qui pourrait lever jusqu’à dix fois plus, soit 60 milliards d’euros, pour les prêter aux entreprises impliquées.

Un jeune actif sur quatre au chômage dans la zone euro

Le chômage des jeunes est considéré comme un véritable fléau en Europe. Le taux de chômage des jeunes s'est élevé à 24% dans la zone euro en mars. Il atteignait 59,1% en Grèce (selon des données datant de janvier) et 55,9% en Espagne, mais aussi 38,4% en Italie et 38,3% au Portugal. Début mai, Olivier Berruyer, auteur du blog les-crises.fr, avait justement consacré un billet à ce phénomène. Sur le graphique ci-dessous, on peut ainsi voir l'évolution du chômage des jeunes entre 2005 et 2013 dans différents pays d'Europe. On constate ainsi que s'il a bien explosé en Grèce, en Espagne et dans une moindre mesure en Italie, le chômage des jeunes n'a que faiblement augmenté en France et qu'il a même diminué en Allemagne sur cette période.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte