Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le plan Ayrault, les LGV, les compteurs Linky, le Furosémide... la revue de presse de l'industrie

Publié le

Retour ce matin sur le plan d'investissements d'avenir présenté la veille par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. A retrouver également dans cette revue de presse de l'industrie : la LGV Bordeaux-Toulouse confirmée, EDF payera la note de la mise en place des compteurs Linky et l'affaire du Furosémide fruit de "la maladresse d'une personne âgée" selon le patron des laboratoires Teva.

Le plan Ayrault décrypté

Le Premier ministre a présenté mardi le nouveau programme des investissements d'avenir (PIA). Doté de 12 milliards d'euros, il prendra le relais à partir de 2016 des 35 milliards issus du grand emprunt lancé par Nicolas Sarkozy.

Un montant relativement faible pour Le Figaro, qui parle de "miniplan". "En rythme de croisière, les décaissements seront de 1 à 2 milliards par an. C'est très peu comparé aux… 68 milliards investis chaque année par les collectivités locales", explique le quotidien.

 

 

Plus de la moitié de la nouvelle enveloppe financera directement ou indirectement la transition écologique, a assuré le Premier ministre. Mais comme d'après Les Echos, ces annonces "n'ont pas convaincu Delphine Batho, limogée du ministère de l'Ecologie la semaine dernière".

 

 

LGV : la ligne Bordeaux-Toulouse confirmée

Parmi les principales annonces du Premier ministre, celle concernant les lignes à grande vitesse (LGV). "Concernant le secteur ferroviaire, le Premier ministre a suivi les recommandations du rapport Duron. Il annonce que l'Etat a décidé de privilégier les "trains du quotidien", plutôt que le TGV", explique France Info.

 

 

Le projet de ligne LGV entre Bordeaux et Toulouse est à la une de Sud Ouest. Si Jean-Marc Ayrault "n'a pas dit grand chose" à ce sujet, le quotidien met en avant "deux informations importantes pour les pro LGV : tout d’abord, c’est bel et bien le scénario 2 du rapport de la commission "Mobilité 21 qui est retenu priorisant la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse d’ici 2030 et d’autre part, les études des projets se poursuivront."

 

 

Compteurs Linky : EDF paiera l'addition

Autre annonce mise en avant dans les médias ce matin : la généralisation d'ici à 2020 du compteur électrique intelligent Linky, qui va permettre des économies d'énergie. Trois millions d'appareils doivent être installés d'ici 2016 et tout sera payé par EDF, a assuré son PDG Henri Proglio, indique France Info.

 

 

Furosémide : "la maladresse d'une personne âgée" pour le président de Teva

Soupçonné d'avoir été remplacé par un somnifère, entraînant la mort de plusieurs personnes, le diurétique Furosémide a été blanchi par la justice. L'affaire a été classée sans suite par le Parquet de Paris fin juin après la fin de l'alerte lancée par l'Agence du médicament.

Mardi soir sur Europe 1, le patron des laboratoires Teva a indiqué qu'il abandonnait toute poursuite judiciaire. Selon ses explications, une erreur "de bonne foi" de la patiente serait la cause de toute cette affaire. "Dans cette affaire, tout le monde est de bonne foi, il n'y a pas de malveillance ni de volonté de nuire, juste la maladresse d'une dame âgée. C'est pourquoi nous ne donnerons pas de suites judiciaires à cette affaire", a assuré Erik Roche, précisant ne pas avoir constaté en juin de diminution de ses ventes suite à cette affaire.

Le patron de Teva a précisé avoir eu "accès au rapport de gendarmerie qui a conduit le parquet à classer sans suite la semaine dernière cette affaire". "Ce rapport conclut que la seule hypothèse probable est que la patiente ait positionné un comprimé de Zopiclone Teva dans un blister (plaquette) de Furosémide Teva. Cette patiente de Saint-Malo, une dame âgée de 76 ans qui vit seule (...) a l'habitude d'ouvrir ses blisters et de repositionner les comprimés en trop qu'elle avait déblistérisés pour son pilulier", a-t-il raconté.

 

 

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle