L'Usine Maroc

Le Piston français réinvestit 1,7 million d’euros au Maroc pour y doubler son activité

,

Publié le

Exclusif Le Groupe Le Piston Français (LPF) spécialisé dans la réalisation de pièces et ensembles mécaniques aéronautiques de moyennes dimensions a annoncé envisager de doubler la superficie de son site installé près de l'aéroport de Casablanca sur l'aéropole de Nouaceur.

Le Piston français réinvestit 1,7 million d’euros au Maroc pour y doubler son activité
Le site de Savigny le Temple du Piston français
© Le Piston Français

D'ici cet été, le groupe Le Piston Français envisage de disposer d'une usine d'une superfice de 6 200 m² à Casablanca.

"Nous allons doubler notre installation actuelle. L’extension de l’usine devrait être prête fin juin ou fin juillet pour être opérationnelle en septembre 2015", révèle François Belluco, directeur commercial du groupe Le Piston Français en visite au Maroc, dans le cadre du Boeing Company Business Symposium. 1,7 million d’euros vont être investis dans sa filiale marocaine, la Société d'étude et de réalisation de mécanique de précision (SERMP), installée au sein de l’aéropole de Nouaceur, près de l’aéroport de Casablanca.

"Nous sommes installés dans cette zone depuis 2005 et nous devons faire face à beaucoup de nouveaux marchés", explique François Belluco.

"Nous accompagnons évidemment la croissance de nos clients historiques que sont Aircelle et Snecma", indique de son côté Adel Bidaoui, directeur de la SERMP. Le site casablancais du groupe Le Piston Français a ainsi annoncé en décembre avoir remporté 35% du marché des supports VDV des moteurs Leap et Silvercreast pour Snecma.

"Nous avons aussi développé nos propres clients ici, au Maroc. L’extension de l’atelier nous permettra de faire face aux demandes de UTC Aerospace Systems, Aerolia et même Bombardier dont nous avons été, je crois, le premier fournisseur en 2013", explique Adel Bidaoui. La croissance de la filiale suit donc le développement du secteur aéronautique au Maroc.

Pour cette raison, le nouvel investissement n’entraînera pas de transfert d’activité de la France vers le Maroc. "De plus en plus, notre filiale marocaine devient la porte d’entrée sur le groupe de nos nouveaux clients", estime au contraire François Belluco. L’usine actuelle fait de l'usinage, de l’engineering et de l’industrialisation.

14% du CA du groupe est marocain

L'usine qui compte 3 300 m² atteindra donc 6 200 m² à la fin de l’année. "Nous allons totalement réorganiser nos process, nos flux de production", indique François Belluco. Actuellement, 147 personnes travaillent sur le site marocain en 3X8, ils devraient être 180 en 2019.

La SERMP prévoit une augmentation bien supérieure de son chiffre d’affaires : il doit atteindre 19 millions d’euros en 2019, contre 10 millions d’euros aujourd’hui.

"En moyenne, le chiffre d'affaires de SERMP double tous les cinq ans", estime François Belluco.  La filiale est donc destinée à prendre de plus en plus de poids au sein du groupe. Ses ventes qui représentent près de 14% de celles du groupe en 2014 devraient atteindre 19% en 2018-2019.

L'usine marocaine suit le mouvement général d’un groupe en pleine croissance. En mars, le groupe Le Piston français avait annoncé en France une nouvelle usine sur son site de Savigny-le-Temple pour accompagner la croissance de Safran.

En septembre 2014, le groupe avait également racheté la société Futex en Haute-Garonne et prévoyait déjà une extension de l’usine.

Julie Chaudier à Casablanca

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte