Le PIB suisse stagne au 3e trimestre, en deçà des attentes

par John Revill
Partager

ZURICH (Reuters) - La croissance de la Suisse a été nulle au troisième trimestre, un temps d'arrêt dans le redressement d'une économie qui se remet encore du choc infligé par l'envolée du franc depuis son désarrimage d'avec l'euro, montrent les données publiées vendredi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

Le produit intérieur brut (PIB) réel de la Suisse n'a pratiquement pas varié sur la période juillet-septembre après une croissance de 0,6% au trimestre précédent. Ce chiffre est en deçà de la prévision moyenne de croissance de 0,3% des 12 économistes interrogés par Reuters et est bien plus faible que la plus pessimiste de leurs estimations.

Par rapport au troisième trimestre 2015, le PIB a progressé de 1,3% contre 2,0% au trimestre précédent.

La variation trimestrielle du PIB constitue la performance la plus faible de l'économie helvétique depuis plus d'un an. La Suisse peine à se remettre du choc de l'envolée du franc après la décision prise le 15 janvier 2015 par la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le cours plancher de 1,20 franc par euro.

La consommation des ménages a augmenté et les investissements dans la construction et en biens d'équipement ont soutenu la croissance mais la balance commerciale des biens et services a eu un effet négatif, explique le Seco dans un communiqué.

Les exportations de marchandises ont reculé de 0,2% et celles de services ont diminué de 0,8% au 3e trimestre.

Dans la plupart des secteurs, la production est restée inférieure aux moyennes historiques, bien que l'industrie manufacturière (+0,9%) et la restauration (+0,3%) aient contribué à la croissance.

Les économistes s'attendaient à une croissance du PIB, considérant que la Suisse a surmonté les pires conséquences de l'appréciation du franc.

L'économie nationale est restée relativement solide mais certains secteurs de l'économie continuent de souffrir, en particulier les industriels, qui ont perdu des ventes et vu leurs marges bénéficiaires diminuer avec la vigueur du franc.

La banque centrale suisse, qui intervient sur le marché des changes et qui a recours à des taux négatifs pour freiner la demande de francs suisses, tiendra réunion le 15 décembre.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS