Le photovoltaïque à concentration d'Insolight reçoit 10 millions d'euros pour monter une ligne pilote

Le photovoltaïque à concentration de la start-up suisse Insolight a le vent en poupe. Le 4 septembre, le projet Hiperion a reçu un financement de 10,6 millions d’euros de la part de l’Union européenne. L’objectif est de développer, d’ici quatre ans, une ligne d’assemblage pilote à Neuchâtel (Suisse) pour mettre sur le marché les panneaux d'Insolight

Partager
Le photovoltaïque à concentration d'Insolight reçoit 10 millions d'euros pour monter une ligne pilote
Le dispositif optique et de suivi du soleil développés par Insolight concentrent la lumière sur des cellules à hétérojonction.

Insolight annonçait en février dernier avoir développé des modules photovoltaïques à concentration ayant un rendement de 29%. La start-up suisse déclarait alors être à la recherche de partenaires industriels pour lancer la production. C’est chose faite : le 4 septembre, le projet Hiperion a reçu un financement de 10,6 millions d’euros de la part de l’Union Européenne. L’objectif est de développer, d’ici quatre ans, une ligne d’assemblage pilote pour mettre sur le marché les panneaux d’Insolight. L’entreprise issue de l’Ecole polytechnique de Lausanne fait partie du consortium de 16 partenaires mis en place pour mener à bien le projet sous la coordination du Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM). Celui-ci accueillera en son sein la ligne d'assemblage à Neufchâtel (Suisse).

« L’objectif principal d’Hiperion est d’intensifier la production de la technologie d’Insolight en montrant aux constructeurs de panneaux solaires comment ils peuvent adapter leurs lignes de production existantes », indique le CSEM dans un communiqué. « Nous allons également continuer à démontrer la performance et la fiabilité de notre innovation à travers des tests de qualification et plusieurs sites commerciaux pilotes à travers l’Europe », précise Laurent Coulot, le président directeur général d’Insolight, dans le communiqué.

La résurrection d'une technologie vaincue par le silicium ?

Avec un rendement de 29%, les panneaux photovoltaïques d’Insolight dépassent les performances des panneaux standards dont le rendement se situe autour de 20%. Ils sont composés de plusieurs cellules triple-jonction de 1 mm² - achetées auprès d’un fournisseur européen- sur lesquelles la lumière du soleil est concentrée grâce à un dispositif optique. La start-up a développé ce système optique ainsi qu'un mécanisme pour suivre la course du soleil grâce à un déplacement latéral de seulement quelques millimètres par jour. C'est la technologie de concentration d'Insolight qui permet de se contenter d'un si faible déplacement, alors que les systèmes photovoltaïques à concentration demandent généralement des mouvements rotatifs bien plus importants.

Reste à savoir si la technologie d'Insolight suffira à ressusciter le photovoltaïque à concentration. Ce dernier avait suscité un certain engouement à la fin des années 2000 avec la création de nombreuses start-up. Mais la chute phénoménale des prix des classiques panneaux solaires en silicium dans les années suivantes a brisé cet élan et le photovoltaïque à concentration a quasiment disparu, entraînant la plupart de ces start-up dans sa chute. Le français Soitec, qui s'était diversifié dans le solaire à concentration, avait ainsi dû se débarrasser de cette activité en janvier 2015 après y avoir investi 400 millions d'euros.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS