Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le pétrolier iranien en flamme au large de la Chine a finalement sombré

Léna Corot , , , ,

Publié le

Le pétrolier iranien en flamme au large de la Chine a finalement sombré, annoncent les autorités chinoises. Le Sanchi, transportant 136 000 tonnes d'hydrocarbures légers, est entré en collision avec un navire de fret chinois le 6 janvier. Trois corps seulement sur les trente-deux membres d'équipage ont été retrouvés et les autorités ont perdu tout espoir de retrouver des survivants.

Le pétrolier iranien en flamme au large de la Chine a finalement sombré
Le Sanchi a brûlé pendant plusieurs jours avant de sombrer.
© Twitter/@XHNews/CC

Après avoir été en proie aux flammes durant plusieurs jours, le tanker iranien a finalement coulé au large de la Chine. Le Sanchi, battant pavillon panaméen, est entré en collision avec un navire enregistré à Hong Kong  samedi 6 janvier à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai. Un incendie s'est ensuite déclenché sur ce pétrolier affrété par la National Iranian Tanker Company (NITC). A son bord : 136 000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensat).

Les corps de trois membres de l'équipage ont été retrouvés, selon les autorités chinoises qui ont perdu espoir de retrouver les 28 autres personnes à bord du pétrolier. Les 21 membres de l'équipage du vraquier chinois ont, quant à eux, été secourus, précise les autorités chinoises.

Quelles conséquences sur l'environnement ?

Des hydrocarbures s'étant déversé dans la mer continuaient de brûler après que le navire ait sombré, selon l'Administration publique océanique citée par l'agence Chine Nouvelle. Les autorités chinoises vont suivre l'évolution de cet incendie et évaluer l'impact de cet incident sur l'environnement marin, ajoute l'agence de presse. Le pétrolier de 274 mètres de long transportait du condensat qui est hautement toxique et plus explosif que le brut ordinaire. Même si le risque de marée noire a été écarté, on ne sait toujours pas quelle quantité d'hydrocarbure a été déversée dans la mer et quelle quantité a été consumée par les flammes.

En parallèle, les autorités chinoises recherchent encore la cause de la collision. Le tanker affrété par National Iranian Tanker Company (NITC) effectuait un trajet entre l'Iran et la Corée. La vraquier de 225 mètres de long, quant à lui, provenait des Etats-Unis et se rendait à Guangdong en Chine.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle