Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Le pétrole sera stable ces deux prochaines années, selon l'Ifpen

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Le pétrole sera stable ces deux prochaines années, selon l'Ifpen © Heinz-Peter Bader / Reuters

Le cours du baril de pétrole devrait se maintenir dans une fourchette de 40 à 60 dollars jusqu’en 2018, selon l’Institut français du pétrole Énergies nouvelles (Ifpen), qui présentait son diaporama 2017 le 17?janvier à Paris. L’institut envisage deux scénarios. Dans le premier, un baril à 55 à 60 dollars serait soutenu par le respect des engagements de l’Opep et de ses partenaires, Russie et Mexique en tête, et la relance des schistes américains serait entravée par le manque de disponibilité de la main-d’œuvre et des appareils de forage.

Dans le second scénario, le dépassement des quotas de l’Opep couplé à une relance forte de la production d’huiles de schiste, comme cela se profile dans le Bassin permien au Texas, ferait retomber le prix du baril sous les 50?dollars, mettant en péril la modeste reprise des investissements (+5%) prévue dans l’exploration-production.

Dans les deux cas, la volatilité des cours est modérée par des stocks pléthoriques. C’est seulement une fois ces stocks normalisés, vers 2018, qu’apparaît un risque de déficit de disponibilité du pétrole brut, selon Didier Houssin, le président de l’Ifpen, pour lequel "tout dépendra de la reprise des schistes américains".

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle