L'Usine Aéro

Le pétrole russe, Défense, PME... Toute l'actualité du 29/04/02

, , , ,

Publié le

Le pétrole russe va passer à l'ouest. C'est le patron de Yukos, la deuxième compagnie pétrolière russe, qui l'affirme dans une interview au Wall Street Journal Europe. Dans 5 ans, seulement une ou deux grandes compagnies pétrolières russes seront encore indépendantes, tout le reste sera passé sous le contrôle de sociétés occidentales. Le processus est déjà en marche, souligne le patron de Yukos, qui cite des opérations réalisées récemment par BP et TotalFinaElf. Selon lui, les européens mènent le bal, alors que les compagnies américaines n'ont commencé à s'y intéresser qu'après le 11 septembre.

Carlos Ghosn, le patron de Nissan, prendra en 2005 la direction générale de Renault... mais sous la surveillance de Louis Schweitzer. L'actuel P-DG de Renault a en effet proposé de dissocier les fonctions, et de garder la présidence du conseil. Un mode de fonctionnement courant aux Etats-Unis, et déjà adopté en Europe chez Valeo ou Volkswagen, précisent Les Echos.

Chrysler veut repartir à l'offensive. La filiale américaine de DaimlerChrysler, qui a annoncé la semaine dernière ses premiers profits trimestriels depuis la mi-2000, va introduire 12 nouveaux produits sur les trois prochaines années, indique le Financial Times. Et dans les cinq à dix prochaines années, Chrysler veut augmenter ses ventes d'un million de véhicules, soit une croissance de 36%.

Honda boucle une année record. Ses ventes sont en hausse de 13,9%, ses bénéfices de 56%. Avec 5% de marge nette, et 9% de marge opérationnelle, Honda sera sans doute cette année le n°1 des profits chez les constructeurs automobiles généralistes, soulignent Les Echos. La bonne santé de Honda se traduit aussi en bourse : sa capitalisation - 40 milliards de dollars- est pratiquement l'équivalent de Renault + PSA + Volkswagen.

Défense : incertitudes sur le futur périmètre de DCN. Le contour industriel de la nouvelle société à capitaux publics est en cours de discussion, mais alors que le projet initial prévoyait de garder 13200 salariés en 2004 au sein de DCN, certains plans actuels tablent sur 10.000 à 11.000 salariés, voire moins de 9000, selon des sources syndicales citées par La Tribune.

Sony a ravi à Matsushita le titre de n°1 mondial de l'électronique grand public. Mais cette " victoire " intervient dans un contexte particulièrement noire pour les électroniciens japonais. La crise de la consommation et la guerre des prix n'ont épargné personne. Et si Matsushita, qui a annoncé les pertes les plus importantes de son histoire, est le plus mal en point, les groupes japonais affichent des rentabilités " ridicules ", estiment Les Echos. Ceux qui ont gardé des résultats positifs s'en tirent - contrairement à Matsushita- grâce à un positionnement sur des marchés de niches : Sanyo et ses batteries rechargeables, Sharp et ses écrans plats, Canon et ses appareils photo numériques. Sony a échappé au pire grâce à ses jeux vidéo.

La publication de leurs salaires inquiètent les patrons de PME. La loi sur les " nouvelles régulations économiques " ne concernent pas que les sociétés du CAC 40 : 100.000 sociétés anonymes doivent publier, avec leurs comptes, la rémunération de leurs dirigeants. Cette obligation de transparence, largement anticipée par les grands patrons, n'est pas encore une habitude dans les entreprises de taille moyenne. Selon l'institut français des experts comptables, une entreprise sur deux respectera la loi. C'est dans Les Echos.

A demain !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte