Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Le pétrole franco-français se dévoile

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Analyse

Le pétrole franco-français se dévoile

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a publié le 29 juin les "rapports démontrant l’absence de recours aux techniques interdites" - en clair, la fracturation hydraulique, interdite depuis 2011 – des titulaires de permis pétroliers et gaziers en France. C’était une exigence de la loi du 30 décembre 2017, mettant fin à la recherche et à l’exploitation d’hydrocarbures sur le sol national sauf pour les permis en cours et le gaz de couche, dont l’accumulation crée un risque.

À ce jour, on décompte 23 permis de recherche et 62 concessions, qui ne pourront pas être prorogés au-delà de 2040, principalement dans les bassins aquitain et parisien. Le canadien Vermilion, premier producteur avec 12 600 des 20 000 barils par jour extraits en France, revendique 180 emplois directs. Mais le chiffre d’affaires de la filière (35 milliards d’euros pour 64 000 emplois) est réalisé à plus de 90 % à l’étranger. Seulement 1% des 77 millions de tonnes équivalent pétrole consommées annuellement est extrait en France. Y mettre fin est un symbole positif, mais qui a un coût. Extraire un baril localement génère trois fois moins de carbone que de l’importer

En 2015, l’extraction de 836 000 tonnes de pétrole a généré 47 000 tonnes de CO2, contre 138 000 pour le même volume importé. Or, en 2017, nos importations d’hydrocarbures ont encore légèrement augmenté. Qu’est-ce, sinon de la délocalisation d’émissions carbone?

Usine Nouvelle N°3571-3572

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3571-3572

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 de L’Usine Nouvelle

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle