L'Usine Auto

Le pétrochimiste Ineos sort du bois pour l'usine Smart d'Hambach

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Le pétrochimiste Ineos sort du bois pour l'usine Smart d'Hambach
Le patron d'Ineos a lancé dès 2017 un projet de construction d’un 4?X?4, Grenadier.
© Ineos

La première marque d’intérêt pour la reprise du site automobile d’Hambach (Moselle), dont le groupe Daimler veut se séparer, est une surprise. Ineos a dévoilé le 7 juillet avoir engagé des discussions avec Mercedes-Benz. Le groupe britannique, comptant parmi les plus grands acteurs mondiaux de la pétrochimie, semble pourtant éloigné de l’automobile.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Usine Nouvelle N°3668-3669

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3668-3669

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 de L’Usine Nouvelle

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte