Le petit « Apéricube », made in Jura, fête ses 50 ans

Le célèbre carré de fromage est né en 1961. Depuis, il s'est taillé une réelle renommée en France comme à l'étranger. Portrait rapide de ce cinquantenaire de l'apéro.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le petit « Apéricube », made in Jura, fête ses 50 ans
L'Apéricube fête ses 50 ans

On a tous une fois avalé d’un trait, un « Apéricube », ce légendaire petit fromage fondu né dans le Jura il y a 50 ans. Une fois sa languette détachée, qui permet d’enlever l’enveloppe en papier aluminium jaune ou bleue, place à un carré fondant de 5 grammes.

Mais qu'y a-t-il d’étonnant dans la saga entamée par Léon Bel en 1865 ? L’Apéricube, 100 % made in France, n’est fabriqué que sur deux sites industriels dans le Jura, les usines Bel de Dole et de Lons-le-Saunier, qui travaillent de plus en plus en collaboration.

Aujourd’hui, Bel Dole compte 500 salariés, qui produisent 26 000 tonnes de fromage fondu par an (dont 6 000 pour l’Apéricube, 30 saveurs, plus de 10 Apéricubes conditionnés par seconde contre 4 seulement il y a quelques années).

Avec des ventes annuelles en hausse de 5 %, le concept a même dépassé les frontières. Les Apéricubes se dégustent tout autant au Japon, en Afrique du Sud que dans de nombreux pays européens. « Le secret de ce succès est du au cinquantenaire de notre produit phare, aux offres promotionnelles, mais aussi à son développement à l’étranger, explique Francis Serafin, le responsable de l’unité de production à Dole. Nous avons investi 5 millions d’euros en 2006, dont une partie pour le « flowpack », un système qui permet de ne pas laisser passer d’air lors de l’emballage. Cette exigence est primordiale pour exporter au Japon ».

Autre raison du succès : des produits « nobles ». De vrais olives, du jambon, du piment, mais aussi et bien sûr, de l’Emmental, du Gouda, du Cheddar et du Comté de la région. Enfin, son côté festif est une véritable image de marque.

Pour son demi-siècle, Bel a même sorti en édition limitée un best-of de ses saveurs : oignon-fromage, poêlée de Saint-Jacques, bleu-noix… « Aujourd’hui, l’intérêt est d’attirer d’autres populations et de montrer que le produit est français », poursuit Francis Sérafin. Toutes les boîtes d’Apéricubes à destination de l’étranger sont donc munies d’un petit drapeau bleu-blanc-rouge. Fort de son succès chez les Japonais, les testeurs de l’entreprise sont en pleine réflexion pour une gamme spécialement conçue pour eux. Parfum Wasabi peut-être…

Eloïse Ringenbach

A lire également : Les secret de la Vache Qui Rit enfin percés

0 Commentaire

Le petit « Apéricube », made in Jura, fête ses 50 ans

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS