Le pessimisme de la Fed pèse sur les actions en Europe

par Patrick Vignal
Partager
Le pessimisme de la Fed pèse sur les actions en Europe
Les principales Bourses européennes reculent fortement jeudi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,23% vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,18% et à Londres, le FTSE lâche 1,21%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent fortement jeudi en début de séance dans le sillage de Wall Street et des marchés asiatiques, les inquiétudes exprimées au sein de la Réserve fédérale pour la santé de l'économie américaine dissuadant les investisseurs de prendre des risques.

La persistance des tensions entre les Etats-Unis et la Chine ainsi qu'une situation sanitaire toujours préoccupante complètent un tableau d'ensemble défavorable aux actions, en attendant la publication, à 11h30 GMT, du compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Banque centrale européenne.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,23% à 4.916,26 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,18% et à Londres, le FTSE lâche 1,21%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 1,27%, le FTSEurofirst 300 de 1,18% et le Stoxx 600 de 1,03%.

Les signaux envoyés mercredi par la Fed après la clôture en Europe mais avant celle de Wall Street, qui s'est retournée à la baisse, sont interprétés négativement par les intervenants de marché.

Selon les "minutes" de la réunion des 28 et 29 juillet, plusieurs membres du comité de politique monétaire de l'institut d'émission (FOMC) ont jugé que le rebond du marché du travail ralentissait déjà et que la poursuite du redressement de l'emploi dépendait d'une reprise "large et soutenue" de l'activité des entreprises.

Le nombre quotidien de nouveaux cas d'infection par le coronavirus aux Etats-Unis a diminué depuis le mois dernier mais reste proche de 50.000 en moyenne, ce qui freine la réouverture des entreprises et a déjà contraint des écoles à retarder ou annuler la rentrée dans certains Etats du pays.

VALEURS EN EUROPE

Tous les secteurs reculent en Bourse en Europe en début de séance, à commencer par les compartiments les plus cycliques commes les ressources de base (-2,11%) et les banques (-1,86%).

La plus forte baisse du CAC 40 est pour ArcelorMittal (-3,41%).

Contre la tendance, Accor, seule valeur du CAC dans le vert, prend 2,42% après un article du Figaro selon lequel le groupe hôtelier a étudié un projet de rapprochement avec le britannique Intercontinental Hotels (+2,13%).

A WALL STREET

La Bourse de New York a conclu en baisse mercredi une séance pourtant marquée par de nouveaux records du Standard & Poor's 500 et du Nasdaq, les "minutes" de la Fed ayant ravivé les craintes liées à la fragilité de la reprise économique sur fond de pandémie.

L'indice Dow Jones a perdu 85,19 points, soit 0,31%, à 27.692,88.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 14,93 points, soit 0,44%, à 3.374,85.

Le Nasdaq Composite a reculé de 64,38 points (0,57%) à 11.146,46.

Ce dernier avait atteint dans la matinée un nouveau plus haut historique à 11.257,422 tandis que le S&P 500 touchait un nouveau pic à 3.399,54.

"La Fed est prudente dans ses minutes et elle l'est depuis le mois dernier", commente Mike O'Rourke, stratège de Jones Trading. "Je crois que le fait que la Fed ne soit pas très chaude sur le contrôle de la courbe des rendements et certaines mesures extrêmes que les investisseurs pourraient apprécier suscite l'inquiétude."

Les contrats à terme signalent pour l'instant une ouverture de Wall Street en baisse d'environ 0,4% mais la tendance pourrait évoluer avec la publication, une heure avant l'ouverture, des chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage aux Etats-Unis (12h30 GMT).

EN ASIE

La réaction aux "minutes" de la Fed est également négative en Asie où l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a perdu 1% et où l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) recule de 0,6%.

CHANGES/TAUX

Les répercussions sont limitées sur le marché des devises où l'indice dollar progresse légèrement face à un panier de devises de référence, ce qui n'empêche pas l'euro de gagner encore un peu de terrain, autour de 1,1855 dollar..

Sur le marché obligataire, le regain d'aversion au risque fait reculer les rendements des emprunts d'Etat. Celui des Treasuries à 10 ans perd deux points de base à 0,66% et celui du Bund de même échéance, taux de référence de la zone euro, cède un point de base à 0,48% dans les premières transactions en Europe.

PÉTROLE

Les craintes pour l'économie pénalisent les deux contrats de référence sur le brut qui perdent chacun autour de 1%, à 44,99 dollars pour le baril de Brent et 42,49 dollars pour le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI).

(édité par)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein et Szilard, un duo de scientifiques renommés prêts à révolutionner... le quotidien des ménagères.

Écouter cet épisode

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Groupe ADP / PARIS AEROPORT

Maître d'oeuvre Electricité F/H

Groupe ADP / PARIS AEROPORT - 06/06/2023 - CDI - Roissy-en-France

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ICF HABITAT SUD EST MEDITERRANEE

Accord-cadre à bon de commande TCE spécifique à la relocation

DATE DE REPONSE 30/06/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS