Le Pentagone veut sonder les intentions d'EADS sur les tankers

WASHINGTON (Reuters) - Le Pentagone doit savoir si EADS a réellement l'intention de préparer une offre pour le contrat d'avions ravitailleurs avant de décider de prolonger le délai de l'appel d'offres au-delà du 10 mai, déclare le chef d'état-major de l'US Air Force.

Partager

Si tel était le cas, alors une prolongation "modeste" serait probablement adaptée à cet objectif, a précisé le général Norton Schwartz à des responsables de l'industrie de la défense à Washington.

Il a ajouté que le Pentagone discutait avec EADS et qu'une prolongation mesurée du délai n'aurait pas d'incidence sur l'actuelle flotte de tankers KC-135.

Le général Norton Schwartz a dit qu'aucune décision n'avait encore été prise concernant l'opportunité d'accorder un nouveau délai à EADS pour qu'il présente une offre autour d'une version modifiée de l'A330, qui serait en concurrence avec un modèle de Boeing adapté du B767.

Northrop Grumman, qui était associé avec EADS lors du précédent appel d'offres, a lui jeté l'éponge, jugeant que le nouveau cahier des charges avantage indûment Boeing.

Andrea Shalal-Esa, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 Commentaire

Le Pentagone veut sonder les intentions d'EADS sur les tankers

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS