Le patron du Gifas "choqué" par la passivité de l’Europe face à l'activisme des Etats-Unis

Si la filière aéronautique française se porte bien, le contexte international inquiète les industriels. En particulier concernant l’activisme des Etats-Unis qui fait encore défaut aux pays européens.

Partager
Le patron du Gifas
Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation et président du Gifas

A première vue, l’horizon semble dégagé. Un chiffre d’affaires de 64 milliards d’euros (+6%) dont 44 milliards d’euros à l’export, un solde excédentaire de 17 milliards d’euros, des commandes à 68,2 milliards d’euros (-5%), pas moins de 12 000 recrutements : en 2017, la filière aéronautique française est en pleine forme, comme l’a résumé jeudi 12 avril le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) lors d’une conférence de presse organisée à Paris. Une bonne santé qui s’explique surtout par les succès commerciaux d’Airbus – le civil représente 76% des ventes de la filière – et les livraisons croissantes à l’export du Rafale de Dassault Aviation.

Aux anges, les dirigeants de la filière ? Pas vraiment : la multiplication des incertitudes liées au contexte international inquiète les industriels, et en premier lieu l’attitude des Etats-Unis. D’autant que les pays européens peinent à faire front commun. "La pseudo guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine avec des mesures protectionnistes, qui peuvent naître de part et d’autre, est de nature à nous inquiéter", a reconnu Eric Trappier, président du Gifas et patron de Dassault Aviation.

Un appel à la mobilisation européenne

Et le dirigeant de pointer du doigt le coup de pouce fiscale des Etats-Unis à leurs industries : "la réforme fiscale américaine soutient fortement l’industrie, avec notamment l’impôt sur les sociétés qui est passé de 35% à 21% de manière immédiate". Une baisse également programmée en France dont il se félicite pour la compétitivité des industriels. Mais les craintes du GIFAS dépassent le seul cadre de la fiscalité. L’extension du champ du CFIUS, dispositif américain qui permet de contrôler les investissements étrangers au sein des sociétés américaines, est jugé comme une mesure "indirectement protectionniste" dans la mesure où son domaine d’application est étendu.

Des conséquences directes liées à l’arrivée de Donald Trump au pouvoir ? "Les Etats-Unis ont toujours eu une politique agressive en termes d’exportation, ça ne date pas de Donald Trump, juge Eric Trappier. L’Amérique défend l’Amérique, et ce n’est pas choquant. L’Amérique soutient Boeing, il n’y pas de doute, mais aussi Gulfstream […] ainsi que les fabricants d’hélicoptères et d’avions de combat". Et de préciser : "ce qui est nouveau, c’est que Donald Trump le dit et il le fait". Un protectionnisme soutenu, qui plus est, par la baisse du dollar. "Cette situation ne me choque pas, continue Eric Trappier. Ce qui me choque, c’est que l’Europe ne fasse pas la même chose". Le patron du Gifas appelle à ce que l’Europe se mobilise pour des projets européens.

Un début de prise de conscience à Bruxelles

"Il faut une réciprocité dans nos relations, ajoute-t-il en aparté de la conférence de presse. Il ne faut pas être naïf et il faut surtout que la mobilisation européenne soit forte". Raison pour laquelle il se réjouit de la création du fonds européen de la défense, annoncé en 2017. "Je sens qu’à Bruxelles, qu’au Parlement européen et qu’à la commission européenne, il y a une prise de conscience forte", estime Eric Trappier.

Les pays européens seront-ils capables de s’allier dans des projets communs, en particulier dans la défense et le spatial ? Il y a encore du chemin à parcourir alors que le projet franco-britannique de futur drone de combat semble au point mort – victime collatérale du Brexit, que la coopération avec l’Allemagne sur le système de l’aviation de combat du futur n’en est qu’à ses premiers pas. L’Europe est également à la peine sur Ariane 6 : le PDG d’ArianeGroup a récemment déploré l’attentisme des états européens à passer les premières commandes.

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DASSAULT AVIATION

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS