Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le patron de Zodiac répond à celui d’Airbus sur les retards de livraisons

Olivier James , , , ,

Publié le

Alors que le patron d’Airbus juge "inacceptables" les retards de livraison de Zodiac, le PDG de l’équipementier a confié à L’Usine Nouvelle sa version des faits.

Le patron de Zodiac répond à celui d’Airbus sur les retards de livraisons © D.R.

"Cela devient inacceptable !" En avril, Fabrice Brégier n’y était pas allé de main morte. Prenant soin de ne pas citer nommément Zodiac, le PDG d’Airbus répondait bien à une question qui concernait cet équipementier et ses importants retards de livraison de sièges d’avions. Ces derniers mois, Airbus comme Boeing ont dû prendre leur mal en patience, ne voyant pas arriver à temps dans leur ligne d’assemblages des milliers de sièges. Les résultats financiers de Zodiac s’en sont aussi fait ressentir.

Dans une interview accordée à L’Usine Nouvelle (N°3427 du 11 juin), le PDG d’Airbus enfonce le clou, toujours sans clairement pointer Zodiac du doigt. "Nous attendons des entreprises […] une performance industrielle qui ne soit plus artisanale. Sinon, ils n’auront plus la possibilité de travailler pour Airbus, en tout cas plus dans les mêmes conditions. Mon message est un message d’alerte, pas de menace". Et d’ajouter dans la foulée : "Par exemple, nos partenaires dans l’aménagement de cabine doivent se mettre à niveau par rapport aux spécialistes des aérostructures rompus aux méthodes de développement d’Airbus".

La cabine, haute couture de l'aéronautique

Qu’en pense le principal intéressé, Olivier Zarrouati, le PDG de Zodiac ? La distinction entre ces deux catégories de sous-traitants est-elle pertinente ? "Fabrice Brégier a raison de dire que les métiers de la cabine vont devoir évoluer", admettait-t-il, en aparté du lancement du Falcon 5X de Dassault Aviation à Merignac (Gironde), mardi 2 juin dernier. Mea culpa, donc. Mais si distinction il y a, elle est à chercher d’après lui du côté des contraintes, bien plus lourdes côté cabine que côté aérostructures…

Explications d’Olivier Zarrouati : "Le métier des compagnies aériennes est difficile dans la mesure où elles passent par les mêmes aéroports, possèdent les mêmes avions, supportent le même coût du carburant et sont régies par la même réglementation. Je ne connais pas d’industrie au monde dans laquelle l’impossibilité de se différencier atteint un tel degré". Quel est le donc le seul moyen de se distinguer ? Réponse : la cabine d’avion. "Elle est au centre du jeu, résume Olivier Zarrouati. Chaque compagnie exige quelque chose que les autres n’ont pas".

Conséquence pour les spécialistes de la cabine d’avion ? "Nous sommes naturellement conduit, et cela en permanence, à produire des sièges différents et de plus en plus complexes, résume Olivier Zarrouati. Notre métier est en cela très différent des structures d’avion". Faites donc du sur-mesure pour voir, semble dire le patron de Zodiac. Loin de s’apitoyer sur cet impératif industriel, le patron de Zodiac a lancé Focus, "un plan de combat", pour redresser le tir. Il vise en particulier à injecter dans les process du groupe une bonne dose de flexibilité et de modularité. Et devrait permettre au groupe, malgré ses spécificités, d’avancer au même rythme que celui impulsé par les avionneurs.

Olivier James

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/06/2015 - 12h39 -

tous les métiers sont complexes et doivent s'adapter aux exigences du client.
Ne pas le faire relève de l'inconscience et de l'incompétence.
Or vous semblez expliquer vos retards par la complexité des demandes client, ceci est inacceptable et le rôle du management est de gérer et prévoir les montées en cadence ou même les réductions de cadence, sinon a quoi servez vous ?
S'il vous plaît ne mettez pas en cause vos clients pour expliquer vos retards !
C'est dommage, votre image de manager était parfaite jusqu'à ces incidents de livraison et ne nous laissez pas sur cette image négative car vous avez quand même fait du bon travail à ZODIAC. . .
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle