Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Carlos Tavares envisage des réductions de coûts chez Opel

, , , ,

Publié le , mis à jour le 23/10/2017 À 06H57

Infos Reuters FRANCFORT (Reuters) - Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, a annoncé de possibles réductions de coûts dans sa division Opel. Dans un entretien accordé à Die Welt, il explique que les coûts de production y sont au moins 50% plus élevés que dans les usines françaises du groupe.

Carlos Tavares envisage des réductions de coûts chez Opel
Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, a annoncé de possibles réductions de coûts dans sa division Opel.
© Pascal Guittet

"Mon impression est que beaucoup de problèmes sont dus au fait que les choses sont disproportionnées chez Opel, qu'on y consomme trop d'énergie, que les procédures ne sont pas assez efficaces", a-t-il déclaré dans une interview publiée vendredi 20 octobre par le quotidien allemand Die Welt. "Nous devons devenir beaucoup plus efficaces, partout et dans toutes les fonctions. L'industrie automobile est toujours un secteur où il y a beaucoup de gâchis", a-t-il ajouté.

PSA, qui a bouclé cet été le rachat à General Motors de sa filiale automobile européenne, cherche à l'intégrer au reste du groupe et cela va se traduire, selon des analystes, par d'importantes suppressions d'emplois.

Retrouvez notre dossier sur l'acquisition d'Opel par PSA

PSA utilisera ses plates-formes pour les futurs modèles Opel

Le constructeur automobile français qui a déjà annoncé qu'il utiliserait ses propres technologies et plates-formes pour les futurs modèles Opel, ne financera les programmes prévus pour le siège de la division à Rüsselsheim, en Allemagne, que lorsqu'il sera convaincu de leur rentabilité, a-t-il dit. Les projets de développement actuels chez Opel ne sont tout simplement pas suffisants pour assurer le succès de la société.

"Une stratégie a été mise en oeuvre qui n'a tout simplement pas fonctionné et nous sommes confrontés au risque qu'Opel ne soit pas en mesure de respecter les plafonds d'émissions qui entreront en vigueur en 2020. Cela est extrêmement grave et extrêmement dangereux pour l'entreprise", a déclaré Carlos Tavares dit au quotidien.

PSA a déjà annoncé la suppression de 400 emplois dans l'usine Vauxhall d'Ellesmere Port, en Grande-Bretagne, la marque britannique acquise lors du rachat d'Opel.

Pour Reuters, Tom Sims à Francfort et Laurence Frost à Paris; Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus