Le patron de NYSE défend le projet de fusion avec Deutsche Börse

NEW YORK (Reuters) - Le directeur général de NYSE Euronext a défendu lundi le projet de fusion avec Deutsche Börse, attribuant à ses concurrents une volonté de le discréditer.

Partager

Les propos de Duncan Niederauer interviennent trois semaines après une contre-offre lancée par les opérateurs Nasdaq OMX Group et IntercontinentalExchange, qui souhaitent se répartir les activités américaines et européennes de NYSE Euronext.

Cette offre a été rejetée le 10 avril par les dirigeants de NYSE Euronext, qui l'ont jugée trop risquée et contraire aux intérêts de leur groupe, tout en réaffirmant leur souhait d'un rapprochement avec le groupe allemand.

"Même si certains concurrents du secteur cherchent comment nous perturber, nous distraire ou nous discréditer, nous ne pensons pas qu'un démantèlement de notre entreprise afin de la régionaliser soit la bonne stratégie", a déclaré Duncan Niederauer lors d'un forum financier organisé par son groupe.

"Contrairement à ce que vous auriez pu entendre ailleurs, c'est notre projet de fusion qui donnera naissance à un vrai opérateur boursier paneuropéen", a-t-il dit au sujet de l'offre lancée par Deutsche Börse.

Les dirigeants des quatre opérateurs s'emploient actuellement à convaincre les actionnaires de NYSE Euronext que leur stratégie est la meilleure.

Jonathan Spicer et Phil Wahba, Gregory Schwartz pour le service français

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS