Le patron de la SNCF dénonce la hausse de la TVA dans les transports publics

Lors d'un séminaire de presse le 20 octobre, Guillaume Pepy a appelé le gouvernement à ne pas appliquer la hausse de la TVA prévue pour le 1er janvier prochain dans les transports publics.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le patron de la SNCF dénonce la hausse de la TVA dans les transports publics

"Le transport collectif risque d'être décranté par rapport aux autres modes de transport". C'est la crainte exprimée le 20 octobre par Guillaume Pepy, le président de SNCF, lors d'un séminaire de presse, rapporte l'AFP.

Son inquiétude fait suite à l'annonce du gouvernement d'une hausse de la TVA dans les transports publics prévue au 1er janvier 2014.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Si la TVA augmente de trois points au 1er janvier (de 7 à 10%, ndlr), nous n'augmenterons pas les prix, nous, mais les prix des billets augmenteront au bénéfice de l'État de 3%. Les impôts sur les billets de train augmentent de trois points", a-t-il détaillé.

Mais d'assurer qu 'il "ne viendrait pas à l'idée (de la SNCF) d'augmenter nos tarifs de 3% en période de crise. (...)".

Le président de SNCF a émis des pistes pour que cette hausse de la TVA dans les transports publics ne pèse pas trop sur les Français. Il propose d'"exempter les trains de la vie quotidienne ou les tarifs sociaux", expliquant qu' "il y a déjà eu 4,5% d'augmentation lié aux taxes, et qui n'ont rien à voir avec l'opérateur" ces dernières années.

D'après Claude Solard, directeur général SNCF régions et Intercités, cette hausse de la TVA aura un "impact important" sur les transports de proximité, à hauteur de 30 millions d'euros pour les TER, et de 20 millions pour les Transilien.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS