Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le patron d'Opel démissionne en plein rapprochement avec PSA

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

Le directeur financier d'Opel, Michael Lohscheller, remplacera Karl-Thomas Neumann. Celui-ci restera toutefois membre du directoire jusqu’à la finalisation de la vente à PSA.

Le patron d'Opel démissionne en plein rapprochement avec PSA
Karl-Thomas Neumann a annoncé sa démission.
© Opel

Karl-Thomas Neumann ne dirigera finalement pas le futur Opel sous bannière PSA. Le constructeur allemand a confirmé dans un communiqué que son actuel patron avait démissionné lundi 12 mai de ses fonctions. C’est l’actuel directeur financier de la marque à l’éclair, Michael Lohscheller, qui le remplacera. Karl-Thomas Neumann restera toutefois membre du directoire jusqu’à la finalisation de la vente, qui pourrait être conclue fin juillet.

Dans un communiqué, Carlos Tavares s’est félicité de la nomination du nouveau patron d’Opel. "Nous soutenons pleinement la décision de nommer M. Lohscheller, qui sera entouré des meilleurs talents d'Opel/Vauxhall pour amener l’entreprise vers de nouveaux horizons dans l’intérêt de ses employés, ses clients et ses partenaires", a indiqué le patron de PSA. "Mes interactions personnelles avec Michael ont été extrêmement positives, au cours desquelles il a montré une grande connaissance d'Opel et Vauxhall, ainsi qu'une solide compréhension du marché international", a souligné le numéro un du groupe français.

Promoteur de l'électrique

Karl-Thomas Neumann n’a pas indiqué les raisons de son départ dans le communiqué publié par Opel. A 56 ans, celui qui est parvenu à restaurer l’image du constructeur allemand a évoqué une "décision personnelle difficile". "Je n’ai aucun doute qu’Opel-Vauxhall sortira encore plus fort de son passage sous bannière PSA", a-t-il ajouté dans un communiqué. Un retournement au regard de ses propos en mars dernier, où il expliquait avoir l'intention de rester à son poste même après le passage d'Opel sous bannière PSA acté.

Selon le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitungdes divergences stratégiques seraient toutefois apparues depuis cette date. Karl-Thomas Neumann aurait notamment regretté l’insuffisance des ambitions du groupe PSA autour de la voiture électrique. Difficile en effet à avaler pour l’ex-patron, qui selon l’hebdomadaire Der Spiegel, poussait à fond la transformation du groupe dans l’électrique, en s’appuyant notamment sur les compétences acquises par l’actuel propriétaire d’Opel, General Motors. L’Ampera-e, un des modèles électriques les plus performants sur le marché, est d’ailleurs dérivé de la Chevrolet Bolt commercialisée par GM.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle