Le patron d'Airbus Defence and Space met en garde contre un Brexit dur

BERLIN (Reuters) - Un départ du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord condamnerait les perspectives de rapprochement entre le programme franco-allemand d'un nouvel avion de combat et celui de son concurrent britannique, a déclaré le patron d'Airbus Defence and Space au Handelsblatt.
Partager
Le patron d'Airbus Defence and Space met en garde contre un Brexit dur
Un départ du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord condamnerait les perspectives de rapprochement entre le programme franco-allemand d'un nouvel avion de combat et celui de son concurrent britannique, a déclaré le patron d'Airbus Defence and Space. /Photo d'archives/REUTERS/Marcelo del Pozo

Dirk Hoke a dit au journal allemand qu'il considérait comme "absolument impératif" que l'UE et la Grande-Bretagne parviennent à un accord sur la sécurité, la défense et l'espace, compte tenu des liens étroits qu'elles ont noués.

"Je considère comme extrêmement dangereux de développer un système tel que le système de combat aérien du futur (SCAF) franco-allemand sans les Britanniques", a-t-il déclaré, soulignant que les commandes potentielles augmenteraient si la Grande-Bretagne y participait, ce qui rendrait l'avion de combat plus concurrentiel.

La semaine dernière, Paris et Berlin ont lancé officiellement le premier acte du SCAF, appelé à remplacer les chasseurs Rafale et Eurofighter à l'horizon 2040.

A l'issue de deux années de travail préparatoire, un contrat de 65 millions d'euros financé à parts égales par la France et l'Allemagne sur deux ans a été notifié à Dassault Aviation et Airbus pour définir le concept et les architectures du programme.

Dirk Hoke a déclaré qu'il y avait des discussions sur l'adhésion de l'Espagne au programme franco-allemand, mais que les négociations sur le Brexit seraient décisives pour déterminer toute coopération avec la Grande-Bretagne.

"Dans le cas de la Grande-Bretagne, nous devons attendre de voir s'il y aura un Brexit dur", a-t-il déclaré au journal. "Ce serait fatal pour la coopération."

(Andrea Shalal; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DASSAULT AVIATION

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS