Le patron d'Altice confiant dans ses niveaux d'endettement

PARIS (Reuters) - Patrick Drahi, le propriétaire d'Altice, maison mère du câblo-opérateur Numericable, a dit mercredi ne pas être du tout inquiet concernant les niveaux d'endettement de ses sociétés.

Partager

La raison pour laquelle il a renoncé à racheter Time Warner Cable aux Etats-Unis ne tient pas à une question de dette ou de financement, a-t-il souligné lors d'une audition devant la commission des Affaires économiques à l'Assemblée nationale.

"Le financement, je l'avais. Et de très grandes banques (...) étaient avec moi", a-t-il dit aux députés, mentionnant notamment des établissements français et américains.

"Ce n'est pas de passer de 30 milliards à 70 milliards de dette qui m'inquiétait énormément, c'était de passer de 35.000 collaborateurs à 120.000 collaborateurs qui m'inquiétait parce que je n'avais pas, au moment où il fallait prendre la décision, la structure managériale pour assumer une telle responsabilité", a ajouté Patrick Drahi.

Il y aura beaucoup d'occasions de racheter des câblo-opérateurs de petite et moyenne tailles aux Etats-Unis, a-t-il également estimé.

Selon des analystes, parmi les cibles possibles pour Altice figurent Cox Communications, le quatrième câblo-opérateur américain, le numéro cinq Cablevision ou le numéro sept Mediacom. Cox et Mediacom ne sont pas cotés en Bourse.

(Leila Abboud et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS