Le parquet a ouvert une seconde enquête après l’essai clinique de Rennes

Selon des informations du Figaro, une seconde enquête judiciaire a été ouverte par le Parquet de Paris.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le parquet a ouvert une seconde enquête après l’essai clinique de Rennes

Un autre volontaire de l’essai clinique mené à Rennes aurait été victime d’un AVC. Quand a-t-il eu lieu ? Cet accident était-il directement lié à la molécule testée par Biotrial pour le compte du laboratoire portugais Bial. C’est ce que devra déterminer l’enquête judiciaire ouverte il y a quelques mois par le parquet de Paris, annonce le Figaro, le mardi 10 janvier. Depuis le mois de juin dernier, une autre enquête est ouverte pour homicide involontaire et blessures involontaires. Elle fait suite au décès le 17 janvier 2015, d’un homme de 49 ans, Guillaume Molinet, qui participait à cet essai clinique dit de phase 1.

Après le dramatique accident, tous les volontaires de l’essai avaient passé des examens complémentaires. L’IRM de l’un d’entre eux, un volontaire de la cohorte à 10 mg, montrait les signes d’un AVC "ancien", selon le chef du pôle neurosciences du CHU de Rennes. De son côté, Le Figaro a soumis l’IRM à quatre experts. "Leurs conclusions ont été bien différentes: le gendarme a bien fait un AVC, mais récemment, très exactement deux mois avant la réalisation de l’IRM. Soit au moment où il se trouvait dans les locaux de Biotrial pour tester le BIA 10-2474", écrit le quotidien. L’enquête devrait faire toute la lumière sur cette nouvelle affaire.

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    BIOTRIAL
ARTICLES LES PLUS LUS