Le parisien Maleville sauve les Ateliers du Marais

La reprise des Atelier du Marais permet de maintenir une quarantaine d'emplois chez cet agenceur ayant œuvré sur les grands paquebots construits à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Partager

Le parisien Maleville sauve les Ateliers du Marais

Le tribunal de commerce de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a choisi le parisien Maleville, le 14 janvier, pour reprendre les Ateliers du Marais, société nazairienne spécialisée dans l'agencement, notamment ceux des grands paquebots construits par STX France. La société, qui a œuvré entre autres sur le Queen Mary II, avait été placée en redressement judiciaire en octobre 2013. Sa reprise permet de préserver 40 emplois sur 74. Trois cadres seront également actionnaires de la nouvelle entité.

Fondée en 1880 et installée au cœur de Paris, Maleville est une ébénisterie d’art travaillant essentiellement pour des décorateurs et architectes français et internationaux, pour de l’aménagement et de la décoration d’intérieurs. Présidée par Eric Droual, la société compte une cinquantaine de salariés pour un chiffre d’affaires 2012 de 9,13 millions d'euros.

Concurrence d’Eiffage ou Bouygues

En octobre, la direction des Ateliers du Marais expliquait avoir été plombée par le secteur des "locaux publics et privés terrestres de luxe", un nouveau marché abordé l'an passé dans un souci de diversification face aux difficultés de la navale. "Il s'agit notamment d'hôtels particuliers ou de grands établissements hôteliers parisiens, indiquait alors la direction. Beaucoup de ces projets se sont avérés catastrophiques sur le plan financier, car très difficiles à réaliser pour une clientèle exigeante."

Avenants multiples et reprises de travaux se sont succédés, souvent non rémunérés. La PME n'a pas été en capacité de se défendre sur ces chantiers placés sous la responsabilité de grands groupes du BTP. Et en quelques mois, la situation a basculé dans le rouge.

Les Ateliers du Marais pourraient bénéficier aujourd'hui de la reprise d'activité dans la navale. Mais celle-ci n’est pas attendue avant la fin 2014 dans son domaine d'activité.

Emmanuel Guimard

Emmanuel Guimard (Pays de la Loire)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS