Electronique

Le pari perdu de Meg Whitman à la tête de HP

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Meg Whitman, l’une des femmes les plus puissantes du numérique outre-Atlantique, a joué un coup de poker. Elle vient de perdre en démissionnant de la tête de Hewlett Packard Enterprise. Elle sera remplacée par Antonio Neri, un Argentin de 50 ans occupant le poste de numéro deux. Meg Whitman, qui a pris en 2011 les rênes du groupe, alors numéro un mondial de l’informatique, a fait le pari de le scinder en deux sociétés distinctes en 2015. D’un côté, HP Inc. dans les PC et les imprimantes. De l’autre, Hewlett Packard Enterprise dans les équipements, les logiciels et les services pour entreprises. Une opération saluée au départ par les investisseurs, mais qui se révèle être un fiasco en Bourse. Car Meg Whitman, qui a pris la direction de Hewlett Packard Enterprise, considéré[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte