Le parapétrolier CGG met fin à son activité historique et prévoit 500 suppressions de postes

Le 7 novembre, CGG a présenté son nouveau plan stratégique à l'horizon 2021. Le spécialiste français des géosciences pour l'industrie pétrolière souhaite notamment mettre fin à son activité historique : l'acquisition de données sismiques dans la branche terrestre. Une restructuration qui pourrait se traduire par une perte de 500 postes, soit 10% de l'effectif du groupe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le parapétrolier CGG met fin à son activité historique et prévoit 500 suppressions de postes
CGG, spécialiste français des géosciences pour l'industrie pétrolière, souhaite mettre fin à son activité historique : l'acquisition de données sismiques dans la branche terrestre.

Le mercredi 7 novembre, CGG a présenté à la communauté financière son nouveau plan stratégique à l'horizon 2021. Gros changement de cap pour le spécialiste français des géosciences pour l'industrie pétrolière. L'entreprise met fin à son activité historique, l'acquisition de données sismiques dans la partie terrestre, et pourrait donc supprimer près de 500 postes (10% de son effectif).

Ces annonces interviennent quelques mois après le renouvellement de la direction du groupe parapétrolier en avril et une restructuration financière douloureuse. L'entreprise avait été durement touchée par la chute des cours du pétrole brut à partir de 2014. Plombé ces dernières années par les réductions d'investissements de ses clients, CGG a néanmoins redressé ses résultats aux deuxième et troisième trimestres sur fond d'amélioration du marché du pétrole. Sa marge opérationnelle des activités a atteint sur la période 12,1%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour la branche terrestre, les activités d'acquisition de données vont être réduites progressivement jusqu'à l'arrêt. Pour la branche marine, CGG souhaite simplement une réduction d'activité avec l'ajustement de sa flotte. L'entreprise souhaite passer de cinq navires à trois en 2019. Elle recherche un partenaire stratégique pour exploiter les bateaux de manière rentable.

CGG se recentre sur la géoscience et les équipements

Le groupe français souhaite sortir de plusieurs coentreprises. Il prévoit également de réduire sa base de coûts administratifs et supports d'environ 40 millions de dollars d'ici 2021.

CGG veut se concentrer sur des activités où il est en position de force : la géoscience, les études multi-clients et les équipements. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de CGG a effectivement bondi de 37% pour atteindre 439,1 millions de dollars, porté par l'activité géoscience et la demande des équipements terrestres en Asie et au Moyen-Orient.

CGG vise à l'horizon 2021 une marge opérationnelle des activités supérieure à 15% grâce à la simplification du groupe sur un modèle "asset light", faiblement capitalistique.

L'entreprise vise un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de dollars (1,48 milliard d'euros) à l'issue du nouveau plan "Leading through change", dont plus de 30% provenant de nouveaux produits.

Une restructuration estimée de 200 à 250 millions de dollars

L'ensemble de ces mesures aura un impact négatif sur la trésorerie d'environ 200 à 250 millions de dollars sur les trois ans du plan et d'environ 400-450 millions de dollars sur le compte de résultat entre le quatrième trimestre 2018 et l'année 2021.

Avec Reuters

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS