Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le palan Meccano de Demag

,

Publié le

Le palan Meccano de Demag
Modulaire, le palan couvre toutes sortes d’applications.
© D.R.

Aussi essentiels que les chariots ou l’air comprimé, les palans sont indissociables de l’atelier. À chaîne ou à câble, ils sont montés sur des potences, des portiques ou sur chariot pour des mouvements de levage, de traction, de déplacement, de maintien en arrêt et de positionnement. Les fabricants proposent des engins avec des caractéristiques de fiabilité et de sécurité élevées. Mais ils visent aussi l’ergonomie et la flexibilité. L’allemand Demag présente un appareil de levage à structure modulaire, le DMR, qui, à partir d’une même base technique, permet de couvrir nombre d’applications.

Flexibilité de montage

Grâce à un grand choix de composants, le DMR offre la possibilité de réaliser une forme de construction compacte en C, mais également une forme de construction coaxiale. Les cotes de montage et interfaces, les éléments de mouflage et les composants électriques sont identiques. Il permet de choisir la technique d’entraînement, le concept de pilotage et le système de commande. Cinq tailles sont disponibles pour des capacités de charge jusqu’à 50 tonnes. Au niveau dotation électrique, ces palans peuvent être équipés d’une commande conventionnelle ou d’une commande intelligente Safe­Control. Cette dernière offrant une plus grande sécurité d’exploitation, avec des fonctionnalités telles que la condamnation de zone, le fonctionnement en mode tandem, la synchronisation de deux ponts, la vitesse de levage asservie à la charge et la définition de valeurs de consigne. La commande peut être reliée par câble ou par radio.

Les moteurs de levage disposent au choix de deux vitesses ou d’une vitesse variable avec un convertisseur de fréquence. Les moteurs de translation sont dotés de série d’une régulation de fréquence. Pour un positionnement précis du chariot, les vitesses évoluent de 3 à 30 m/min. L’entraînement est assuré par un galet indépendant ou par le DualDrive équipé de deux galets motorisés. L’accouplement situé entre le moteur de levage et le réducteur dispose d’un amortisseur de choc et autorise le montage éventuel d’un codeur rotatif. Malgré une réduction de 30 % de la quantité d’huile utilisée, le réducteur affiche une lubrification garantie dix ans. Le guide-câble à faible usure est en matière synthétique viscoplastique résistant aux acides et un tirage en biais jusqu’à 4 degrés peut être effectué sans contact avec le guide-câble. Le tambour à câble est entièrement protégé. Les poulies sont surdimensionnées afin de réduire l’usure.

Demag Cranes (Terex Material Handling & Port Solutions) est une filiale de ­l’américain Terex, qui affiche en 2015 un chiffre ­d’affaires de 6,5 milliards de dollars et emploie près de 20 000 personnes. 

Principaux concurrents

  • Abus Kransysteme (Allemagne)
  • ADC (France)
  • Hadef (Allemagne)
  • Ingersoll Rand (États-Unis)
  • Terex Donati (Italie)
  • Verlinde (France)

Caractéristiques

  • Cinq tailles disponibles
  • Capacité de charge de 1 à 50 tonnes
  • Course de crochet 6 à 54 m
  • Levage bi-vitesse de 0,7 à 16 m/min
  • Commande avec boîte à boutons ou radiocommandes
  • Variation continue de 0,32 à 25 m/min (ProHub avec asservissement de la vitesse à la charge)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus