Le Pacte européen veut maîtriser l'usage des plastiques

Le Pacte plastiques européen a été signé le 6 mars par plusieurs pays, entreprises et ONG.

Partager
Le Pacte européen veut maîtriser l'usage des plastiques

« En adoptant la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, la France a fixé dans le marbre une date butoir pour mettre fin à l’usage de tous les plastiques à usage unique. (…). En étant aux avant-postes de ce Pacte plastiques européen, nous impulsons un rythme pour toutes les politiques publiques que nous souhaitons voir se déployer rapidement au sein de toute l’Union européenne? », a déclaré Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique à l’issue de la signature du Pacte plastiques européen le 6?mars par 14 pays et 40 entreprises. Carrefour, Auchan, Suez, Veolia, Nestlé, Bonduelle, mais également Carbios, Sphere, Faerch, ou encore Citeo, font partie des signataires. L’Oréal et Coca-Cola n’ont en revanche pas signé.

Les signataires se sont engagés, de façon volontaire, sur quatre piliers? : rendre tous les emballages plastique et les produits en plastique à usage unique réutilisables et recyclables d’ici à 2025? ; réduire les produits et emballages plastique vierges d’au moins 20?% (en poids) d’ici à 2025 par rapport à 2017, la moitié (10?%) provenant d’une réduction en valeur absolue de la quantité de plastiques? ; augmenter les capacités de recyclage d’au moins 25 points d’ici à 2025? ; et incorporer au moins 30?% de plastiques recyclés (en poids).

« ?Nous n’avons pas été surpris par ce Pacte dont la version nationale a été présentée l’an dernier. Notre première réaction est néanmoins de constater que nous sommes dans une accumulation de textes pas toujours cohérents, entre loi Egalim, loi Économie circulaire, Green deal, etc. ce qui perd un peu de sens? », regrette Jean Martin, délégué général de la Fédération de la plasturgie. « ?Ce pacte purement basé sur le volontariat a été signé par de grandes entreprises, mais certaines n’y ont pas adhéré. Il reste très fortement centré sur l’emballage. Ceux qui ont pris des engagements sont essentiellement des metteurs en marché et le pacte ne concerne qu’indirectement les transformateurs? », constate-t-il, estimant que le taux de recyclé de 30?% pourra être applicable plus facilement dans certains segments que dans d’autres.

De son côté, Eric Quenet, directeur général de Plastics Europe pour l’Europe de l’Ouest, souligne que PlasticsEurope a été associé aux discussions en amont du pacte mais que l’organisation a décidé de ne pas le signer. « ?Nous préférons d’une part, rester sur les démarches initiées par la Commission Européenne, en particulier la Circular Plastic Alliance. D’autre part, certains points bloquants nous ont empêchés de signer ces engagements, notamment l’objectif quantitatif de réduction des emballages plastique, qui ne peut s’envisager qu’après avoir démontré que les solutions alternatives ont un réel bénéfice environnemental? », explique-t-il. « ?De plus, en comparaison avec les objectifs européens, ceux du pacte sont plus restrictifs en termes de dates. Ils visent 2025 là où ils sont plutôt à 2030 pour la Commission Européenne. Enfin, nous estimons que les 30?% d’intégration de matière première recyclée ne sont pas réalisables sous un délai aussi bref car il faut à la fois disposer de la ressource plastique disponible, mais également des moyens de la traiter. Ensuite et surtout, de la possibilité d’avoir accès au contact alimentaire qui représente aujourd’hui près de la moitié des applications de l’emballage plastique. Cette possibilité n’est aujourd’hui autorisée que pour une seule résine et le recyclage chimique qui devrait permettre d’ouvrir cet accès aux autres résines est encore au stade préindustriel? », regrette-t-il, relevant par ailleurs que l’interdiction de mise en décharge des plastiques, qui aurait pu être contenue dans le texte, n’est pas du tout présente. « ?Cela est regrettable car les plastiques continueront à être traités comme des déchets et non comme des ressources », conclut-il.

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

Nouveau

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS