Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Le numéro un des parfums Givaudan prêt à casser sa tirelire

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Alors que le marché des parfums et des arômes est confronté au ralentissement des pays émergents, le suisse Givaudan, leader mondial, veut multiplier les acquisitions pour se différencier. 

Givaudan entend se battre. Le suisse veut conserver sa place de numéro un mondial sur un marché des arômes et des parfums en petite forme. Et il n'hésitera pas à multiplier les acquisitions. C’est ce que les investisseurs ont pu retenir du discours de son directeur général, le français Gilles Andrier, qui a présenté jeudi 27 août à Zurich la stratégie du groupe d’ici à 2020.

Givaudan réalise 4,4 milliards de francs suisses de chiffre d'affaires en 2014, soit environ 4 milliards d’euros. Il fournit les petits et grands industriels de la cosmétique, de l’hygiène et de l’agroalimentaire à travers le monde. Un marché très concurrentiel où il affronte notamment les allemand Symrise et américain IFF.

Alors qu’il réalise déjà 46 % de ses ventes dans les pays émergents, Givaudan a dû revoir légèrement à la baisse ses ambitions pour 2020, face au ralentissement de l’économie de ces pays. Au lieu des 4,5 à 5,5% de croissance (hors effets de change) annoncés en janvier, l’objectif est désormais d’enregistrer une croissance organique annuelle de 4 à 5% dans les cinq années à venir, qui devrait excéder celle de son marché. Au premier semestre 2015, les ventes de Givaudan ont crû de 1,3% à taux de change constants. Le haut niveau du franc suisse renverse la donne, avec un chiffre d'affaires en baisse de 0,3%. Les bénéfices, eux, ont fortement progressé (+ 11,2%).

Pas inquiet par la situation en Chine

La situation actuelle en Chine n’est-elle pas une source d’inquiétude pour le groupe ? Non, veut croire Maurizio Volpi, le patron de la division Parfums qui représente près de la moitié des ventes du groupe. A ses yeux, il existe encore de grandes marges de progression pour Givaudan en Chine, "un pays qui bouge énormément". Le Suisse ne peut que miser sur une reprise de l’économie chinoise. Car il a beaucoup investi dans ce pays dernièrement, créant une joint-venture l’an dernier pour y produire des ingrédients de parfumerie, un nouveau site de production d’arômes cette année…

Avec, entre autres, l’ouverture d’une usine high tech pour les arômes en Indonésie et, d’ici peu, d’un centre de création à Singapour, "60% de nos Capex dépensés ces cinq dernières années ont été dédiés aux marchés émergents en pleine croissance", explique Gilles Andrier. A juste titre, estime-t-il : "66% de la classe moyenne vit en Asie/Pacifique."

DES RACHATS D'INGREDIENTS DE COSMETIQUES ACTIFS

Pour assurer ses futurs revenus, Givaudan compte aussi intensifier son innovation – il y investit 10% de son chiffre d'affaires - dans des segments à fort potentiel selon lui : l’encapsulation dans la parfumerie, les solutions de santé et bien-être dans l’alimentaire – avec des technologies et des arômes plus naturels et nutritifs qui limiteraient le recours aux protéines animales et aux matières grasses.

Givaudan mise aussi sur les ingrédients de cosmétiques actifs, un marché fragmenté qu’il entend conquérir à coups de rachats. Première étape : l’acquisition en juin 2014 pour 37 millions de francs suisses (34 millions d’euros) du français Soliance, un fabricant d’ingrédients issus de plantes et micro-organismes qui lui a apporté 14 millions de francs suisses de ventes l’an dernier. Pas question de s’arrêter là, promet Gilles Andrier.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle