L'Usine Auto

Le numéro 2 de Nissan évincé

, , ,

Publié le , mis à jour le 04/11/2013 À 08H57

Nissan a annoncé le 1er novembre que le directeur général adjoint Toshiyuki Shiga démissionnerait de ses fonctions de numéro deux de la direction pour assumer la vice-présidence du groupe, se chargeant des affaires extérieures et des questions de gouvernance.

Le numéro 2 de Nissan évincé

Carlos Ghosn est-il allergique aux "numéro 2" ? Après avoir évincé le numéro 2 de Renault, Carlos Tavarès, c'est au tour du numéro 2 de Nissan, Toshiyuki Shiga, de voir son rôle redéfini. Celui-ci va démissionner pour assumer la vice-présidence du groupe, en charge des affaires extérieures et des questions de gouvernance.

prévision de bénéfice net en baisse

Le PDG Carlos Ghosn a établi, pour le deuxième constructeur automobile japonais par les ventes en volume, d'ambitieux projets d'expansion visant à accroître sa part de marché dans le monde et à atteindre une marge d'exploitation de 8% d'ici la fin mars 2017 mais de multiples rappels et un ralentissement des ventes en Chine contrarient ce plan. C'est ainsi que Nissan a réduit ce même 1er novembre de près de 20% sa prévision de bénéfice net annuel, en raison du ralentissement des ventes en Chine et en Asie du sud-est et d'un rappel de véhicules important survenu en septembre. Il anticipe à présent un bénéfice net de 355 milliards de yens (2,67 milliards d'euros) sur l'exercice annuel clos au 31 mars 2014, alors qu'il prévoyait jusque là 420 milliards.

Les résultats sur le trimestre juillet-septembre ont dépassé le consensus avec une hausse de 2% du bénéfice net, les ventes au Japon ayant bénéficié du lancement d'une nouvelle mini-voiture de 660 cc et la demande restant forte aux Etats-Unis. Le bénéfice net du deuxième trimestre est de 107,8 milliards de yens contre 106 milliards un an auparavant et un consensus Thomson Reuters I/B/E/S le donnant à 90,4 milliards.

six directions régionales au lieu de trois

"Notre nouvel organigramme et notre nouvelle organisation régionale feront en sorte que la société dispose d'une équipe dirigeante à même de réaliser la croissance bénéficiaire attendue du plan à moyen terme Nissan Power 88", a dit Carlos Ghosn dans un communiqué. Pour mieux prendre en compte les spécificités des régions, Nissan doublera le nombre de ses régions à six. C'est ainsi que la Chine deviendra une région autonome et que les Amériques seront divisées en Amérique du nord et Amérique du sud.

Nissan connaît quelques problèmes de qualité accompagnant son plan d'expansion, lesquels ont débouché sur une série de rappels dont un, en septembre, touchait près d'un million de véhicules.

Ce remaniement intervenu chez Nissan fait suite à un autre qui s'est produit chez Renault en septembre. Nissan n'a pas nommé de nouveau directeur général adjoint, déclarant que les responsabilités seraient partagées par trois responsables. C'est ainsi par exemple qu'Hiroto Saikawa, chef competitive officer, deviendra le numéro 2 de Nissan de facto, supervisant la recherche-développement, les achats, la production et la logistique.

Avec Reuters (Yoko Kubota, Wilfrid Exbrayat)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte