Le nouveau site de Stiplastics inauguré à Saint-Marcellin

Le fabricant de piluliers et de mouche-bébé Stiplastics a injecté 8,6 millions d’euros dans son nouveau site isérois à Saint-Marcellin. Il a pour ambition de se développer dans la santé connectée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le nouveau site de Stiplastics inauguré à Saint-Marcellin

Spécialisé dans les solutions plastiques pour la santé, Stiplastics a inauguré vendredi 6 octobre sa nouvelle usine de Saint-Marcellin (Isère). Toutes ses activités ont été regroupées sur ce site de 10 000 m² : siège administratif, bureau d’études, ateliers de production. La nouvelle infrastructure a nécessité un investissement de 8,6 millions d'euros.

Stiplastics dispose à Saint-Marcellin d’un atelier équipé de 23 presses à injecter électriques de 30 à 300 tonnes, d’une zone d’assemblage automatisé et de stockage dotée d’ilots robotisés, d’un centre d’essais avec une presse à injecter spécifique, ainsi que d’un nouvel atelier dédié à l’électronique, équipé de bancs de test, protégé des décharges électrostatiques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Avec cet investissement Stiplastics entend se positionner davantage dans le domaine de la santé connectée, selon son PDG Jérôme Empereur. L’entreprise a créé un label et une cellule de création et de fabrication de dispositifs médicaux de e-santé, prêts à l’emploi. Une évolution en ligne avec le plan stratégique de la PME qui vise un chiffre d’affaires de 23 millions d'euros fin 2018. Il était de 19,2 millions sur l’exercice 2016-2017 dont un peu plus de 50 % à l’international.

La PME iséroise, dont l'effectif est de 90 salariés, travaille avec de grands groupes pharmaceutiques ou cosmétiques : GSK, Novartis, Sanofi Aventis, Omega Pharma, AstraZeneca. Ses activités se répartissent entre deux pôles : l’administration et la distribution de médicaments d’une part, la respiration d’autre part. Elle fabrique des piluliers, mouche-bébé et chambres d’inhalation.

Vincent Charbonnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    STIPLASTICS
ARTICLES LES PLUS LUS