Les producteurs de blé disent mettre le cap sur l'agroécologie

L’Association générale des producteurs de blé (AGPB), à la tête de laquelle Eric Thirouin vient de succéder à Philippe Pinta, planche sur l’élaboration d’un cahier des charges environnemental, social et économique pour démontrer que le bio n'est pas la seule réponse aux préoccupations des consommateurs.

Partager
Les producteurs de blé disent mettre le cap sur l'agroécologie
Eric Thirouin succède à Philippe Pinta à la tête de l'Association générale des producteurs de blé.

Un nouveau président pour l’Association générale des producteurs de blé (AGPB). Eric Thirouin, qui en était jusqu’alors secrétaire général, succède à Philippe Pinta, en poste depuis 2005. Agriculteur depuis trente ans à Béville-le-Comte (Eure-et-Loir), il est président de la Chambre d’agriculture de son département et secrétaire général adjoint de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles. Il devra mettre en œuvre le projet stratégique présenté mi-février lors du dernier congrès de l’AGPB.

Afin de "répondre aux attentes de la société, sortir de la spirale des contraintes sur les moyens de production, créer de la valeur ajoutée, et assumer une transition agroécologique, avec le concours des pouvoirs publics", la fédération professionnelle entend faire valoir les avantages environnementaux de la diversification des assolements, de l’implantation de haies, de la méthanisation et de la commercialisation en circuits courts. "Aujourd’hui, seul le bio est reconnu", regrette-t-elle. Ce plan de transition agroécologique de la filière oléoprotéagineux et grandes cultures est chiffré à 10 milliards sur quinze ans.

"Tout le monde n'a pas les moyens de manger bio"

"Prenons garde à ne pas promouvoir que le schéma simpliste de la montée en gamme et des prix! Tout le monde n’a pas les moyens de manger bio! En cela, le mouvement des Gilets jaunes nous rappelle la réalité que vivent une grande partie de nos concitoyens", a affirmé le président sortant de l'AGPB Philippe Pinta en clôture du congrès de Compiègne, le 19 février.

L'AGPB plaide pour une nouvelle politique agricole commune (PAC) harmonisée, au budget maintenu. L'association se déclare très inquiète de la décision de la Cour de justice européenne concernant les nouvelles techniques de sélection végétale (NBT ou new breeding technologies, assimilées à des OGM au niveau européen) "qui ouvrent un véritable espoir pour l'amélioration des semences pour résister aux maladies et s'adapter au changement climatique".

Un cahier des charges pour défendre la qualité de leur production

L'AGPB étudie un cahier des charges RSE pour faire converger les différentes démarches, publiques et privées, et les labels. L’objectif est d’en faire un référent de la production française à l’export. Ce cahier des charges devra par ailleurs faire office de rempart dans les négociations avec les pouvoirs publics. "Les céréaliers subissent aujourd’hui [une] avalanche de nouvelles réglementations, parfois contradictoires, souvent absurdes, rarement constructives", regrette l’AGPB. Des volets sociaux et économiques sont également prévus pour se rapprocher des critères de la certification Haute valeur environnementale portée par le ministère de l’Agriculture et de l'alimentation.

Séduire les cadres

Parallèlement à cette feuille de route, l’AGPB a lancé une campagne de communication destinée aux cadres urbains afin de faire connaître les pratiques des agriculteurs auprès de cette cible. Selon un sondage réalisé par ViaVoice, 74 % des sondés auprès du grand public ont une bonne image des céréaliers. Ce chiffre plafonne à 53 % auprès de la population des cadres. Ceux-ci ne sont que 39 % (contre 62 % pour l’ensemble du grand public) à estimer que les céréaliers sont "particulièrement attentifs" à la qualité des produits de la filière.

0 Commentaire

Les producteurs de blé disent mettre le cap sur l'agroécologie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS