Le nouveau plan stratégique d'Engie pour accélérer sa croissance

A Londres, jeudi 28 février 2019, Isabelle Kocher, DG d'Engie va dévoiler, en même temps que les résultats 2018, le nouveau plan stratégique de l'ex GDF Suez pour la période 2019-2021. Il accentue le recentrage sur les services et les énergies renouvelables pour viser les entreprises et les territoires (publics et collectivités).

Partager
Le nouveau plan stratégique d'Engie pour accélérer sa croissance
Engie annonce vouloir centrer ses investissements (11 à 12 milliards sur 3 ans) sur 20 pays et 30 villes.

Engie a annoncé ce jeudi 28 février son intention de faire progresser son résultat net courant de 7% à 9% par an sur la période 2019-2021 dans le cadre d'un nouveau plan stratégique prévoyant une spécialisation du groupe dans les services à haute valeur ajoutée et les renouvelables mais aussi de nouvelles économies et cessions d'actifs.

Le groupe, dont les résultats 2018 ont été pénalisés par le nucléaire en Belgique, a également annoncé qu'il concentrerait ses efforts de développement sur une vingtaine de pays et une trentaine de métropoles, pour l'essentiel situées en Asie du sud-est et en Afrique. En conséquence, il sortira en trois ans d'une vingtaine de pays sur les 70 pays où il est aujourd'hui implanté.

Fournisseur de gaz et d'électricité déjà très présent dans les services, Engie vise en outre 800 millions d'euros de réduction de coûts sur trois ans - après 1,3 milliard sur la période 2016-2018 - ainsi que six milliards d'euros de cessions environ, en écho aux 16,5 milliards de ventes d'actifs annoncées ou comptabilisées dans le cadre de son précédent plan.

Il prévoit 11 à 12 milliards d'euros d'investissements de croissance sur 2019-2021, principalement dans les "solutions clients" (services aux particuliers, entreprises et collectivités locales) et les renouvelables, avec l'objectif d'ajouter 9 gigawatts (GW) à son portefeuille de capacités de production "vertes" tout finalisant sa sortie du charbon.

Ces annonces peinent à convaincre les investisseurs, l'action Engie accusant une baisse de 3,2% à 13,45 euros vers 10h20.

Dans les "solutions clients", dont le groupe estime qu'elles représenteront environ un quart de son résultat opérationnel d'ici 2021, Engie développera des offres intégrées pouvant inclure la définition de la stratégie, la conception, la gestion d'infrastructures, le développement de plates-formes numériques, le financement ou encore l'exploitation.

LA "DEUXIÈME VAGUE" DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Dans les renouvelables, il se concentrera sur les développements "dédiés directement à des usages clients", qui devront représenter 50% de ses nouveaux projets d'ici 2021.

"Alors que, dans les dix dernières années, la transition énergétique était poussée par les Etats, elle est aujourd'hui tirée par les entreprises et les collectivités territoriales sous l'impulsion exigeante de leurs parties prenantes, clients et citoyens, qui font monter la pression", a dit la directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, lors d'une intervention téléphonique, en évoquant une "deuxième vague de la transition énergétique".

"Notre ambition, c'est de rendre possible la transition zéro carbone compétitive des entreprises et des collectivités territoriales. Nous voulons devenir le leader mondial de ce secteur", a-t-elle ajouté.

Dans le détail, Engie estime que son Ebitda et son résultat opérationnel courant devraient progresser respectivement de 3,5% à 6% et de 6,5% à 8,5% en moyenne chaque année d'ici 2021, tirés avant tout par les "solutions clients" et les renouvelables.

Il compte aussi "stabiliser" ses activités nucléaires en Belgique, avec "un taux de disponibilité croissant" par rapport à celui très faible de 52% en 2018, et juge que ses activités dans les infrastructures continueront de dégager des rendements attractifs et des flux de trésorerie importants.

RÉORGANISATION ET SIMPLIFICATION

Le groupe va également poursuivre sa réorganisation en créant quatre "business lines globales" (solutions clients, infrastructures, renouvelables, thermique) et un "reporting financier simplifié" qui comportera notamment un nombre réduit de segments géographiques.

Le groupe, dont l'Etat détient environ 24% du capital et pourrait céder ses parts en vertu de la loi Pacte, a également annoncé une nouvelle politique de dividende, avec un objectif de ratio de distribution de 65% à 75% de son résultat net part du groupe, le haut de cette fourchette étant visé pour 2019.

Engie vise aussi pour cette année une hausse de son résultat net récurrent part du groupe, attendu entre 2,5 et 2,7 milliards d'euros, un objectif reposant sur un Ebitda prévu entre 9,9 et 10,3 milliards.

Après retraitement de ses résultats 2017 pour tenir compte des cessions, Engie a enregistré en 2018 un résultat net récurrent part du groupe de 2,5 milliards (+10,1%, +17,3% en organique), un Ebitda de 9,2 milliards (+0,4% en variation brute, +4,7% en organique) et des ventes de 60,6 milliards (+1,7% en variations brute et organique).

Selon un consensus réalisé par Infront Data pour Reuters, les analystes attendaient en moyenne un résultat net récurrent de 2,4 milliards d'euros, un Ebitda de 9,2 milliards et un chiffre d'affaires de 64,4 milliards.

Engie propose comme prévu un dividende de 0,75 euro par action au titre de 2018.

Le groupe envisage toutefois également un dividende exceptionnel de 0,37 euro par action pour neutraliser l'impact de sa décision de verser son dividende annuel en une seule fois, à compter de 2020, à l'issue des assemblées générales approuvant ses comptes.

Engie prévoit une dette nette financière de l'ordre de 20 milliards d'euros à fin 2021 contre 21,1 milliards à fin 2018.

Par Benjamin Mallet - Reuters, édité par Jean-Michel Bélot)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité Développement Système F/H

Safran - 10/11/2022 - CDI - Éragny

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS