Le nouveau patron de Volkswagen, Manuel Valls, vaste plan social chez Caterpillar… la revue de presse de l’industrie

Partager

Un informaticien pour effacer le "bug" de Volkswagen

Un nouveau patron pour tourner la page après le scandale retentissant de ses moteurs diesel truqués. Le Monde dresse le portrait de celui qui s'apprête à prendre les rênes du groupe Volkswagen. "C’est un pur produit du groupe Volkswagen (VW), Matthias Müller, ses cheveux gris acier et ses yeux bleu glace, est l’un des plus sérieux candidats pour prendre la suite de Martin Winterkorn à la tête du directoire du groupe de Wolfsbourg", écrit le quotidien du soir.

"Aussi à l’aise au volant d’une Porsche que dans une usine auto, ce fondu de voiture pourrait être le premier ingénieur informaticien à prendre la tête d’un constructeur automobile. Un signe des temps ?", souligne Le Monde. Né en 1953, Matthias Müller a démarré chez Audi (marque du groupe VW) en apprentissage. De retour à l'université, il obtient son diplôme en informatique avant un retour chez le constructeur d'Ingolstadt en 1977. En 2007, il prend en charge la stratégie des nombreuses marques du groupe VW avant de prendre la tête de Porsche en 2010.

Manuel Valls sur France 2

Manuel Valls était l'invité hier soir de l'émission "Des Paroles et Des Actes" sur France 2. Le Premier ministre, accompagné de 17 membres de son gouvernement, a abordé les différents sujets chauds du moment - chômage, crise des migrants, élections régionales - et a débattu avec l'ancien locataire de Matignon, et candidat à la primaire à droite, François Fillon. Francetv info revient sur les séquences les plus marquantes de l'émission.

Après le "ras-le-bol de Macron" exprimé par Martine Aubry, critiquant notamment ses propos remettant en cause le statut des fonctionnaires, le Premier ministre a directement interpellé Emmanuel Macron : "Emmanuel, tu n'as pas fait ça ? Vous voyez, il ne l'a pas fait". Un trait d'humour avant de souligner plus sérieusement : "Le statut de la fonction publique, il peut évoluer, mais fonctionnaire n'est pas un mot en l'air (...), il faut avoir une approche pratique et non idéologique sur cette question-là."

Vaste plan social chez Caterpillar

"Le fabricant d'engins de chantier américain Caterpillar va supprimer 10 000 emplois dans le monde, soit 9% de ses effectifs, et fermer plus d'une vingtaine de sites pour faire face à la détérioration de la conjoncture économique", indique L'Express. Pour l'instant Caterpillar ne donne de détails ni sur les régions ni sur les postes qui vont être affectés.

La suppression de la moitié (4 000 à 5 000) des emplois concernés interviendra d'ici fin 2016, a précisé le groupe américain qui espère économiser 1,5 milliard de dollars par an avec cette nouvelle opération. "En trois ans, le groupe a supprimé 31 000 emplois et fermé plus de vingt sites industriels depuis 2013", rappelle L'Express.

Julien Bonnet

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS