Le nouveau patron de Renault sera mieux payé que Thierry Bolloré et... Carlos Ghosn

Luca De Meo, futur directeur général de Renault, a visiblement bien négocié son salaire. Selon un document du groupe daté de janvier, il sera mieux payé que les deux derniers patrons du constructeur automobile : Thierry Bolloré et Carlos Ghosn.

Partager
Le nouveau patron de Renault sera mieux payé que Thierry Bolloré et... Carlos Ghosn
Nommé le 28 janvier 2020, Luca De Meo doit arriver à la tête de Renault à compter du 1er juillet.

Le futur patron de Renault, Luca De Meo, n'a pas encore pris ses fonctions mais sa paye est déjà connue. Daté de janvier, un document publié par le groupe révèle la rémunération du nouveau directeur général. L'ancien dirigeant de Seat sera ainsi mieux rétribué que ses deux derniers prédécesseur.

Une rémunération fixe annuelle de 1,3 million d'euros

Nommé le 28 janvier 2020, Luca De Meo doit arriver à la tête de Renault à compter du 1er juillet. Sa rémunération avoisinera potentiellement 6 millions d'euros par an, en fonction de ses performances et de celles du titre Renault.

Cette paye comporte une rémunération fixe annuelle de 1,3 million d'euros, une part variable représentant jusqu'à 150 % de sa rémunération fixe et l'attribution de 75 000 actions de performance, selon un document disponible sur le site du groupe.

Luca De Meo dépasse Thierry Bolloré et Carlos Ghosn

Au total, la rémunération potentielle de Luca De Meo sera supérieure de 57 % à celle de Thierry Bolloré, son prédécesseur. Révoqué en octobre 2019 de son poste de directeur général, ce dernier disposait pour sa part d'un fixe de 900 000 euros, d'une part variable de 125 % et de 50 000 actions de performance, soit un package potentiel de l'ordre de 3,7 millions d'euros au cours de Bourse actuel.

En 2018, l'ancien PDG Carlos Ghosn devait percevoir de son côté au maximum 4,7 millions d'euros : un salaire fixe de 1 million d'euros, auquel il faut ajouter un salaire variable maximum de 1 million d'euros et 80 000 actions de performance. Grâce à ses fonctions chez Nissan et Mitsubishi, la paye de l'homme d'affaires approchait les 15 millions d'euros. L'arrestation du magnat de l'automobile en novembre 2018 pour soupçons de malversations financières ne lui a toutefois pas permis de recevoir toute sa rémunération variable et ses actions de performance chez Renault.

Le salaire du patron de Renault, un sujet polémique

Luca De Meo aurait "accepté de baisser sa rémunération fixe plus variable" selon une source proche du dossier citée par Business Insider. Sujet sensible, son salaire risque toutefois de faire polémique.

Pour l'exercice 2018, sous pression de l'État français (actionnaire à 15 % de Renault), Carlos Ghosn avait dû accepter une baisse de 30 % de son salaire. L'ancien PDG avait également accepté une baisse similaire de sa rémunération variable, en 2013, sous la pression des syndicats.

Avec Reuters (Jean-Michel Bélot et Benoît Van Overstraeten, édité par Nicolas Delame)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - MAMOUDZOU

PRESTATION RELATIVE AU DEPLOIEMENT D'UNE SOLUTION INFORMATISEE DE GESTION D'UNE FLOTTE DE VEHICULES.

DATE DE REPONSE 22/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS