L'Usine Auto

Le nouveau marché émergent de l'automobile

, , , ,

Publié le

Pour devenir le roi de l’automobile, conquérir les pays émergents ne suffit pas. Il faut aussi s’imposer comme un acteur majeur sur ce qui reste l'un des plus grands marchés du monde : les États-Unis.

Le nouveau marché émergent de l'automobile © DR

Quand certains rêvent de Chine, de Russie, d'Inde ou de Brésil, d'autres nourrissent (encore !) le bon vieux rêve américain... En inaugurant un site de production flambant-neuf à Chattanooga dans le Tennessee, Volkswagen donne l’impression de prendre à l'envers l'autoroute qui mène à la pole-position du marché mondial de l'automobile. C'est, en tout cas, la lecture que pourrait en faire le néophyte... Mais, à y regarder de plus près, cette stratégie n'a rien d'une erreur de trajectoire. Pour le groupe et ses dix marques (VW, Audi, Seat, Skoda, Bugatti...), le chemin qui mène à la place de n°1 passe bien par la route 66. Pour compter parmi les principaux constructeurs mondiaux, conquérir les pays émergents ne suffit pas. Il faut aussi s’imposer comme un acteur majeur aux Etats-Unis. C'est d'ailleurs le chemin emprunté par Fiat. L'italien -lancé dans une énorme restructuration dans son pays natal- a lui aussi identifié l'étape américaine comme un passage obligé. En rachetant Chrysler l'an dernier et en le rendant profitable dès cette année, le constructeur transalpin pourrait surprendre son monde.
 
L'arme des petites cylindrées
 
Mais revenons à Volkswagen. A son arrivée à la tête du premier constructeur européen en 2006, Martin Winterkorn avait clairement identifié l'étape américaine sur son plan de route. A l'époque, sa gamme, pauvre en 4x4 et en grosses voitures, l’empêcha de briguer les premiers rôles. Mais la donne semble avoir changé. Avec la crise de 2009, la déconfiture des "big three" (GMFord et Chrysler) et un gouvernement américain décidé à rendre l’automobile plus vertueuse, ce handicap se transforme en atout. Les petites cylindrées économes, conçues par l’Allemand, pourrait être une arme de guerre redoutable pour recoller au peloton des Ford, GM, Toyota et autre Nissan. Avec cette nouvelle base industrielle installée de l’autre côté de l’Atlantique, Volkswagen adresse aussi un message à ses concurrents européens : pour peser sur la scène mondiale, nul ne peut faire l’impasse sur ce nouveau marché émergent que l’on appelle les Etats-Unis.
 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte