Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Le normand Etna-Fapel adapte son élévateur aux handicapés

, , ,

Publié le

Made in France

Le normand Etna-Fapel adapte son élévateur aux handicapés

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

En France, plus de 80% des 660 000 établissements accueillant du public ne sont pas équipés pour les personnes à mobilité réduite. Un marché potentiel dont la société Etna-Fapel, installée à Saint-Gratien (Val d’Oise), compte bien profiter. Créé en 1986, ce spécialiste des mobilités verticales exploite deux usines, l’une à La Chapelle-Gauthier (Eure), l’autre à Domfront (Orne). Fin 2012, il a commercialisé une nouvelle version de l’EPC, un élévateur destiné aux courses de moins de trois marches. "Notre premier modèle est né en 2009 de la demande des établissements bancaires, conscients du vieillissement de leurs clients", explique Olivier Moisan, le directeur technique d’Etna-Fapel. Pour la nouvelle version, la table hydraulique à ciseaux de l’appareil s’abaisse entièrement à l’horizontale et réduit ainsi la fosse à 3 centimètres.

Le bureau d’étude a équipé l’EPC d’un capteur qui calcule et contrôle la vitesse de l’élévation grâce à un câble relié à un potentiomètre. "L’appareil est très sécurisant pour l’utilisateur", assure Olivier Moisan. Ces deux innovations équiperont la majorité des produits d’Etna-Fapel. Pour l’instant, deux EPC ont été installés et une dizaine sont en commande. Mais la complexité des règles à respecter et un manque d’harmonisation des pratiques des commissions consultatives départementales de sécurité et d’accessibilité freinent considérablement les ventes. En attendant, Etna-Fapel, avec ses deux filiales et son panel de sous-traitants locaux, garde le cap sur le marché des ascenseurs privatifs et des monte-charge. L’an passé, la PME a vendu 250 unités de chaque. La société, qui compte 120 salariés, a réalisé 16,5 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Timothée L'Angevin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle