Le Nord bloqué par les bateliers

Après les menaces des routiers et la grève des cheminots, place aux bateliers qui protestent contre la baisse de leur salaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Nord bloqué par les bateliers

Le transport fluvial n’est plus un long fleuve tranquille. Il fait rarement parler de lui, sauf pour évoquer les carences du réseau français. La perspective du canal Seine-Nord laisse espérer une forte augmentation du trafic à l’horizon 2015. Mais les péniches n’avancent pas seules. Et pour les conduire, les bateliers semblent soumis à des pressions de plus en plus fortes. On leur demande de réaliser davantage de trajets. Et leurs revenus sont victimes de la concurrence féroce que se livrent les courtiers et les intermédiaires. La tonne de fret transportée est passée de 9 euros en 2008 à 4,80 euros aujourd’hui. Du coup, vingt-cinq bateaux sont en grève depuis lundi. Ils bloquent quatre points stratégiques dans le nord de la France sur la Deûle à Lille, l’Escaut à Fresnes-sur-Escaut, la Sensée à Douai et le canal grand gabarit Dunkerque-Valenciennes à Watten.

La région Nord-Pas-de-Calais commence à rencontrer des problèmes d’approvisionnements. Les bateliers ont été reçus par le secrétaire d’Etat aux Transport pour réclamer des tarifs miniums. Une requête qui risque de prendre l’eau !

Olivier Cognasse

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS