Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le nombre d'exportateurs baisse à nouveau

Solène Davesne , ,

Publié le

Après une amélioration en 2010, le nombre d'entreprises exportatrices est reparti à la baisse en 2011, avec 117 000 entreprises (-0.7 %).

Le nombre d'exportateurs baisse à nouveau © rubenerd - Flickr - C.C.

Rien n'y fait ! En présentant le bilan 2011 du commerce extérieur - plombé par un déficit abyssal de 69 milliards d'euros, le secrétaire d'Etat Pierre Lellouche a réaffirmé sa volonté de soutenir le développement des PME à l'international. Il s'agit pour lui de mener "une vraie politique industrielle à l'export" avec la mise en place de guichets à l'export en région et celle d'un commissaire à l'internationalisation des PME. Mais cette volonté peine à freiner l'érosion du nombre d'exportateurs en France.

Selon les chiffres des douanes, le nombre d'exportateurs a à nouveau reculé de 0,7% en 2011. la France compte ainsi  117 170 exportateurs. La petite embellie enregistrée en 2010 - avec une hausse de 1,7 % des opérateurs après une décennie de baisse ininterrompue - n'a donc été que de courte durée. La France reste très loin de l'Allemagne, qui dispose de près de 400 000 exportateurs ou même de l'Italie.

Malgré les efforts du gouvernement pour soutenir les primo-exportateurs, le nombre des  exportateurs entrants, qui étaient absents un an plus tôt- recule fortement. Les douanes enregistrent ainsi une « perte » de 4000 nouveaux exportateurs.

Conséquence : avec des exportations en progression de 8 % en 2011 et moins d'exportateurs, les échanges se concentrent de plus en plus sur un petit nombre d'entreprises. En 2011, les 1000 premiers exportateurs ont représenté 71,2 % du volume des exportations, contre 67,9 % en 2010.

L'étude relève pourtant des éléments encourageants. Le repli de 2011 s'explique en partie par le contexte géopolitique difficile, selon les douanes. "Le climat d'incertitude quant aux débouchés extérieurs a pu conduire certaines entreprises à différer leur arrivée à l'international", assure la note des douanes.

Le printemps arabe et la guerre en Libye ont fait chuter de près de 5 % le nombre d'opérateurs actifs au Moyen-Orient et en Afrique, une zone où les PME françaises sont très présentes. A l'inverse, les entreprises françaises sont plus nombreuses à se tourner vers l'Asie (+2.2 %) et surtout en Chine (+5.2 %).

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle