L'Usine Santé

Le "No free lunch", ou comment les médecins veulent échapper au lobby pharmaceutique

Alice Vitard ,

Publié le

Lancée par des internes de médecine générale, la campagne "No free lunch" entend sensibiliser les étudiants en santé au marketing pharmaceutique, avec un maître mot : l'indépendance dans la pratique médicale. Ce mouvement s'illustre par des actions menées sur les réseaux sociaux en septembre, pour décortiquer les différentes techniques utilisées par les "Big pharmas".   

Le No free lunch, ou comment les médecins veulent échapper au lobby pharmaceutique
La campagne se déroule pour l'essentiel sur les réseaux sociaux pendant tout le mois de septembre.

A l'initiative de l'Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG), une campagne s'invite sur les réseaux sociaux français. "L'idée provient d'une association américaine, nommée 'No free lunch' sur l'indépendance de la pratique médicale", raconte Mathieu Thomazo, chargé de mission "Lutte contre les conflits d'intérêt" au sein de l'Isnar-IMG. Contacté par l'Usine Nouvelle, il explique l'objectif premier : "sensibiliser les professionnels de santé et les étudiants à l'importance d'avoir une formation sur la pratique médicale en dehors de l'industrie".

 

 

Le but ne serait pas de dézinguer l'industrie pharmaceutique

La campagne se déroule pour l'essentiel sur les réseaux sociaux pendant tout le mois de septembre 2019. Comme pour la première édition, en 2018, ce mouvement se déroule avec le soutien de la revue médicale Prescrire et de l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMEF).

En 2018, les informations diffusées avaient atteint "77 000 personnes sur Facebook et 91 500 sur Twitter", relève Marianne Cinot, porte-parole de ce mouvement. "Pour cette première fois, les retours ont été assez positifs. Les étudiants et les professionnels étaient contents que les pratiques changent", estime Mathieu Thomazo. "Certains ont pensé qu'on était contre l'industrie pharmaceutique or c'est faux. On est conscient qu'elle est indispensable". Alors, quel est le véritable problème ?

Des études éclairantes

De multiples études montrent que tout cadeau, quelle que soit son importance monétaire, provoque une réponse inconsciente de réciprocité. La dernière étude en date a été publiée en août 2016 dans la revue scientifique JAMA International medecine. Réalisée auprès d'une cohorte de 300 000 médecins américains, elle révèle que la réception d'un repas sponsorisé par un laboratoire est associée à une augmentation du taux de prescription du médicament promu par la marque. Et c'est là que se situe le problème : "un médecin doit prescrire un médicament en fonction des caractéristiques du patient et non en fonction de cadeaux", s'insurge Mathieu Thomazo

Des loi "anti cadeaux"

Alors comment faire ? Faut-il imposer une punition aux industriels qui mélangeraient formation et publicité ? L'affaire du Médiator a conduit à l'adoption en 2011 de la Loi dite "anti-cadeaux" qui a notamment rendu obligatoire la déclaration des conflits d'intérêt dans le domaine de la santé. Plus récemment, un amendement, proposé par le gouvernement dans le cadre de la Loi Santé du 24 juillet 2019, a été adopté et interdit "aux personnes fabriquant ou commercialisant des produits de santé à finalité sanitaire ou prestations de santé d'offrir des avantages aux professionnels de santé, aux étudiants (…)".

"Est-ce que les industriels seraient prêts à arrêter ces pratiques ? Je ne pense pas, ce n'est pas dans leur intérêt surtout quand on voit que le budget alloué au marketing est parfois plus important que celui alloué à la recherche", assène Mathieu Thomazo.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte