Le neutrino, l’archéologue et le lingot de plomb

Quand des physiciens, qui ont l’intention de traquer patiemment une particule élémentaire, n’ont rien trouvé de mieux que d’utiliser des lingots de plomb retrouvés dans une épave romaine coulée il y a 2000 ans au large de la Sardaigne, les archéologues s’interrogent.

Partager
Le neutrino, l’archéologue et le lingot de plomb

Au laboratoire de Gran Sasso (Italie), enterrés sous 1400 mètres de roche, à l’abri du rayonnement cosmique, des physiciens espèrent bientôt en savoir plus sur les neutrinos. Des particules élémentaires si discrètes - elles interagissent très peu avec la matière - que nombre de leurs caractéristiques, leurs masses notamment, sont encore inconnues.

Pour tenter d’apercevoir la vraie nature du neutrino, les chercheurs utilisent 998 cristaux en oxyde de tellure (TeO2), matériau dans lequel un processus radioactif produisant des neutrinos a quelques chances de se produire. Une expérience importante pour la théorie physique, qui s’appuie donc sur ces batteries de détecteurs high tech maintenus à très basse température… et sur des lingots de plomb pour les protéger des radiations ambiantes.

Et c’est là que les archéologues ont leur mot à dire. Car il ne s’agit pas de n’importe quels lingots de plomb. Pour leur expérience délicate, les physiciens de Gran Sasso ont recours à des lingots pêchés au large de la Sardaigne (voir photo), là où l’épave d’un vaisseau romain a été retrouvée. Motif : ces lingots de plomb, après 2000 ans au fond de l’eau, ont perdu la plus grande partie de leur (faible) radioactivité naturelle, alors que celle du plomb fraîchement extrait de la mine perturberait les mesures.

Est-ce vraiment une bonne idée ? Peut-on sans complexe réutiliser des objets archéologiques, même dans un but scientifique a priori inattaquable ? La question est soulevée dans la revue Rosetta, une publication du département d’histoire antique et d’archéologie de l’université de Birmingham.

Les spécialistes des particules et les astrophysiciens ne sont pas des pilleurs d’épaves : ils ont reçu leurs 120 lingots de plomb du Musée national archéologique de Cagliari (Sardaigne). Mais l’auteur de l’article paru dans Rosetta mentionne d’autres cas moins clairs, qui mettent en évidence des pratiques commerciales douteuses.

Des conventions de l’Unesco et de l’Onu sur l’archéologie sous-marine interdisent en effet l’exploitation commerciale des vestiges. Et indiquent qu’ils doivent être préservés et utilisés "pour le bénéfice de l’humanité". C’est bien sur ce point qu’il faudrait réfléchir et établir des règles, conclut l’article de Rosetta, qui se refuse à décider si la préservation des traces de l’Empire romain fait plus pour le "bénéfice de l’humanité" que la détection de celles d’un neutrino.

Thierry Lucas

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - MAMOUDZOU

PRESTATION RELATIVE AU DEPLOIEMENT D'UNE SOLUTION INFORMATISEE DE GESTION D'UNE FLOTTE DE VEHICULES.

DATE DE REPONSE 22/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS