Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Le néerlandais dailycer muscle sa production de céréales

Publié le

La filiale du groupe néerlandais BolsWessanen investira 100 millions de francs dans son usine de Faverolles. En huit ans, la capacité de production du site aura été décuplée.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Porté par un marché prospère, le fabricant de céréales prêtes à consommer (en flocons et en barres) pour marques distributeurs Dailycer s'apprête à insuffler 100millions de francs dans son usine de Faverolles (Somme). Dès l'an prochain, cette filiale du groupe agroalimentaire néerlandais BolsWessanen dotera le site picard d'un dépôt de stockage de 10000mètrescarrés et d'ateliers supplémentaires, destinés notamment à augmenter les capacités de production. Fin 1997, Dailycer sera en mesure de produire 40000tonnes par an, contre 23000tonnes en 1995. Une ascension spectaculaire depuis 1989, le volume alors produit à Faverolles n'excédant pas 3000tonnes. Aujourd'hui, avec un chiffre d'affaires consolidé de 600millions de francs sur le continent, Dailycer détient 90% du marché distributeur français. Mais la popularité grandissante des barres et des flocons de céréales sur le Vieux Continent incite la société à aller plus loin. Le projet portera le montant des sommes investies depuis 1989 sur le site picard à 300millions de francs. "A travers ce nouvel investissement, notre objectif est de suivre la croissance du marché", explique Jean-Claude Friant, directeur de l'usine.

Evalué à environ 2,5milliards de francs, le marché en France

a crû de 5% l'an dernier et dispose encore d'un fort potentiel de croissance. Les Français consomment par tête environ 1,4kilo de céréales par an, soit six fois moins que leurs voisins britanniques (9kilos). "A terme, nous espérons atteindre les niveaux des distributeurs anglais, qui détiennent 25 à 30% du marché européen, en augmentant notre production, mais aussi en élargissant la gamme de nos produits. Une partie des ateliers neufs sera d'ailleurs consacrée à l'élaboration de nouveaux produits", explique Joèl Saint-Vanne, directeur commercial de la filiale de BolsWessanen. Le groupe néerlandais détient à présent 10% des ventes de céréales prêtes à consommer en Europe, mais il entend bien grignoter des parts de marché aux géants Nestlé et Kellogg's. Réalisant 45% de son chiffre d'affaires à l'export, la société cherche d'autre part à conforter sa présence sur de jeunes marchés comme l'Italie ou l'Espagne, qui ont progressé respectivement de 24% et 12% en 1995. A Faverolles, près de Montdidier, la construction du dépôt de stockage a déjà commencé, tandis que les travaux des ateliers supplémentaires sont en phase de démarrage. Dans cette région picarde qui compte déjà près de 23000 personnes employées dans l'agroalimentaire, le projet devrait aboutir d'ici à 1998 à la création de 80emplois. Le nombre de salariés du site de Faverolles passera alors à 430personnes. L'entreprise a bénéficié pour cet investissement d'aides à hauteur de 5% des collectivités locales (conseil régional et conseil général). Laurance N'KAOUA



600 millions de chiffre d'affaires sur le continent européen

Achetée en 1994 par le groupe néerlandais BolsWessanen, l'entreprise H&C Céréales a été rebaptisée Dailycer. En dehors de Faverolles, Dailycer possède une usine aux Pays-Bas (les deux unités sont regroupées sous le nom de Dailycer Continent), et deux sites industriels au Royaume-Uni (anciennement Telford Foods, également achetés en 1994 et devenus depuis Dailycer U.K.). En France et aux Pays-Bas, Dailycer a réalisé en 1995 un chiffre d'affaires consolidé de 600millions de francs, avec 420personnes. Sa production est étendue: flocons de maïs, riz traditionnels, son, flocons de blé complet, blé soufflé, céréales extrudées, céréales fourrées. BolsWessanen est présent en Europe et aux Etats-Unis, où est réalisée la moitié de ses ventes. Son chiffre d'affaires atteint 16 milliards de francs. Le groupe BolsWessanen emploie 9880salariés dans le monde. Il fabrique, sous différentes marques, des produits chocolatés et laitiers ainsi que des boissons alcoolisées et non alcoolisées.



Des aides locales

de 5 millions de francs A Faverolles, 100millions de francs seront investis: 50 millions de francs pour les équipements et 50millions de francs dans l'immobilier (30 à 35millions de francs pour le dépôt de stockage et 15 à 20 millions de francs pour l'extension des ateliers de fabrication). Aides du conseil régional et du conseil général: 5 millions de francs, à hauteur de 2,5 millions chacun.

USINE NOUVELLE N°2543
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle