Le mur du son est tombé il y a 60 ans

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le mur du son est tombé il y a 60 ans
Il y a six décennies tout juste, un jeune capitaine de l'US Air Force réussissait l'impossible : voler à la vitesse Mach 1. A 14 000 mètres d'altitude, Charles Yeager passait le mur du son, à 1 100 km/h.

Le premier d'une suite de records aéronautiques. Dans les années 1960, l'avion de reconnaissance américain SR-71 Blackbird franchissait Mach 3. Dix ans plus tard, le concorde franco-britannique et le russe Tupolev 44 volaient deux fois plus vite que le son, avec une centaine de passagers à bord...

Mais le coût du carburant et les réglementations en terme de bruit et d'émissions de CO2 ont fini par limiter l'exploitation des avions supersoniques. Utilisés dans l'armée, ces bijoux technologiques ne le sont plus dans le civil, depuis l'arrêt du Concorde en 2003.

Seuls quelques privilégiés pourraient encore traverser la planète à la vitesse du son d'ici 5 ans : plusieurs groupes américains travailleraient à la production de petits de jets privés supersoniques, de 8 à 12 places.

Claire Bader

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS