Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le mur de Trump n’est pas prêt de trouver parpaing à ses fondations

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Vu sur le web Le mur anti-immigration mexicaine voulu par Donald Trump continue de faire parler de lui. Alors que la presse américaine en dévoile le contenu, les réactions négatives se multiplient. Le gouvernement mexicain appelle les entrepreneurs locaux à un examen de conscience. De l'autre côté de l'Atlantique, de grands bâtisseurs internationaux, comme le français Vinci, ont déjà indiqué qu'ils ne participeraient pas.

Le mur de Trump n’est pas prêt de trouver parpaing à ses fondations
Le gouvernement Trump a publié les appels d'offres relatifs au mur anti-immigration à la frontière du Méxique et des USA. Depuis les réactions négatives se multiplient

Le mur entre le Mexique et les Etats-Unis, voulu par Donald Trump trouvera-t-il son entrepreneur ? Rien n’est moins sûr. L’administration du président américain a publié, en fin de semaine dernière, deux appels d’offres. Le New York Times en a publié des extraits soulignant la grandiloquence du projet. Plusieurs acteurs, dont Vinci ont déjà annoncé ne pas vouloir y prendre part. Le gouvernement mexicain met la pression sur les entreprises locales pour les dissuader de candidater.

Un cahier des charges surprenant

“Le côté nord (faisant face aux Etats-Unis) devra être esthétiquement plaisant en termes de couleur, de textures anti-escalade, etc., afin d’être en harmonie avec l’environnement", reprend le quotidien américain dans ses colonnes. Aucune exigence esthétique ne serait précisée pour la face mexicaine. Les prétendants ont jusqu’au 29 mars pour présenter un concept. Les candidats putatifs doivent modérer leurs ardeurs. Le projet global du mur est estimé entre 12 et 15 milliards d’euros. Donald Trump n’a provisionné que 4,6 milliards de dollars (1,5 milliards en 2017 et 2,6 milliards en 2018) dans son budget, présenté au Congrès le 16 mars dernier.

Vinci ne veut pas y toucher

Le gouvernement mexicain n’a pas tardé à réagir. Dimanche 19 mars, en conférence de presse, Luis Videgaray, ministre des affaires étrangères, a appelé les entreprises mexicaines à procéder à leur examen de conscience. Le cimentier Cemex, avait déjà fait défection dès jeudi 17 mars.

Lors de son passage sur BFM Business, le 21 mars, Xavier Huillard, PDG du groupe Vinci a déclaré que le groupe préférait “ne pas toucher” au mur anti-clandestin voulu par Donald Trump. "Il faut que je prenne en compte la réalité de mon entreprise, ma culture, ma manière de faire et la sensibilité, non pas seulement de mes collaborateurs américains, mais au niveau mondial”, a-t-il précisé.

LafargeHolcim, après la sortie remarquée de son PDG Eric Olsen, le 9 mars, reste le seul groupe international ouvertement candidat à l’appel d’offres.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

22/03/2017 - 15h45 -

je conseil à Donald Trump d'investir les 15 milliards au Mexique et en Afrique pour le développement; c'est plus efficace contre la migration merci de transmettre
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle